Sécurité incendies : Bromont nomme son nouveau directeur

Hugo Brière succèdera à Louis-Philippe Éthier à la... (Photo archives La Voix de l'Est)

Agrandir

Hugo Brière succèdera à Louis-Philippe Éthier à la tête du service de sécurité incendies de Bromont.

Photo archives La Voix de l'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Jean-François Guillet
La Voix de l'Est

(Bromont) La municipalité de Bromont a dévoilé dans le cadre d'une séance extraordinaire, hier, le nom du candidat qui prendra la relève de Louis-Philippe Éthier à la tête du service de sécurité incendies (SSI). Il s'agit de l'actuel capitaine à la prévention des incendies à Lac-Brome, Hugo Brière. Le sapeur entamera son nouveau mandat de cinq ans le 14 septembre.

«Les planètes se sont enfin alignées. Diriger un service de sécurité incendies, c'est un défi que je veux relever depuis longtemps. Je suis très enthousiaste de commencer cette étape de ma carrière à Bromont. C'est un territoire que je connais et qui me plaît énormément», a lancé au bout du fil Hugo Brière quelques minutes après sa nomination officielle.

En fait, celui qui est chef préventionniste à Lac-Brome depuis huit ans avait déjà soumis sa candidature pour le poste de directeur du SSI bromontois en 2005, lorsque Pierre Henri a tiré sa révérence après 33 ans. M. Brière est d'avis que son expérience et sa polyvalence ont pesé dans la balance cette fois. «Côté choix de carrière, il n'y avait pas de cachette. C'était bien connu que j'aspirais à un poste de gestion. J'ai 41 ans et ça fait une vingtaine d'années que je suis pompier. Maintenant, j'ai la maturité et le bagage pour diriger une équipe comme celle du service incendies de Bromont», a mentionné celui qui complète un programme universitaire en gestion des ressources humaines.

Avant son passage à Lac-Brome, le sapeur a oeuvré durant une douzaine d'années au sein de la brigade de pompiers de Roxton Pond, qu'il a quittée en 2007. Il était alors directeur adjoint.

Vision

Outre le fait d'oeuvrer en «terrain connu», Hugo Brière veut «amener sa couleur» au sein du SSI de Bromont. «Un bon service de sécurité des incendies doit être près des citoyens en répondant à leurs besoins. Il faut aussi donner une image très professionnelle comme individus et en tant qu'équipe. Quand on débarque chez les gens, ce n'est pas seulement une intervention pour ensuite embarquer dans nos camions et repartir. L'aspect compassion est aussi bien présent. La population doit avoir l'impression d'obtenir un service au-delà de ses attentes, a-t-il indiqué. C'est primordial pour établir un fort lien de confiance.»

Une vision que partage le directeur général de Bromont, Jean Langevin. «M. Brière s'est démarqué parmi les 25 candidatures reçues pour le poste de directeur du service de sécurité incendies, a-t-il dit, précisant que six candidats avaient été retenus en entrevue. Il a une bonne vision du travail administratif, mais aussi sur le terrain. On recherchait quelqu'un qui fait preuve de sang-froid puis d'autorité. La capacité de développement du travail en équipe doit également être très forte. En tant que gestionnaire, il faut être en mesure de composer avec une ville en croissance. Et je crois que M. Brière répond à tous ces critères.»

Remaniement

L'ex-directeur du SSI de Bromont, Louis-Philippe Éthier, a quitté ses fonctions en juillet après avoir conclu une entente avec la Ville. L'homme cumulait alors cinq ans de service. Quelques mois auparavant, le chef préventionniste Benoit Moquin avait été remercié avant la fin de sa période de probation. «On vise possiblement à avoir deux postes de préventionnistes à temps plein», avait affirmé le directeur général en entrevue.

Bromont est toutefois revenue sur sa position. «Quand M. Moquin est parti, on a ouvert le poste à l'interne. On a eu quelques candidatures, mais on n'a pas fait de nomination étant donné que l'on s'apprêtait à embaucher un nouveau directeur [du SSI]. On ne veut pas nécessairement fusionner les deux postes, mais on devra avoir une réflexion parce que les deux capitaines actuels sont très avancés dans leur carrière. Il va donc falloir prévoir la relève. Est-ce qu'on misera sur un directeur adjoint? Possiblement.»

Question d'assurer une «certaine stabilité» au sein du SSI, un contrat de cinq ans a donc été octroyé à Hugo Brière, assujetti à une période d'essai de six mois. «Le prochain directeur du service des incendies de Bromont aura beaucoup de travail, a soutenu M. Langevin. Il faut notamment revoir le schéma de couverture de risques. Trois ans, c'était un peu juste. Ça ne cadre pas avec ma façon de faire comme directeur général. Je mise davantage sur le long terme.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer