Pierre Fortier: «Du gros calibre»

On sait maintenant qui sera de la grande finale de vendredi prochain, au... (photo Julie Catudal)

Agrandir

photo Julie Catudal

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
<p>Marie-Ève Martel</p>
Marie-Ève Martel
La Voix de l'Est

(Granby) On sait maintenant qui sera de la grande finale de vendredi prochain, au Festival international de la chanson de Granby. Après des délibérations qui n'ont pas dû être de tout repos, le jury a unanimement choisi, parmi les 24 demi-finalistes en compétition, Joanie Roussel, Vincent Roberge, Joey Robin Haché et Caroline Savoie.

Cette dernière s'était déjà assurée d'une place en finale quelques instants plus tôt en remportant le Prix du public. Comme elle a été la dernière demi-finaliste à monter sur scène, c'est dire que les spectateurs ayant assisté à toutes les prestations ont gardé leur jeu ouvert jusqu'à la toute fin.

La chaleureuse ovation debout qu'elle a obtenue au terme de sa performance laissait déjà présager que l'auteure-compositrice-interprète de Dieppe, qui s'était fait connaître à The Voice, en France, ferait partie du carré d'as à passer à la prochaine étape. Caroline a également remporté le prix de la chanson SOCAN pour sa pièce intitulée Y en aura.

Des finalistes comblés

Une pluie d'honneurs à laquelle la jeune femme de 20 ans ne s'attendait pas, mais alors pas du tout. «Je capote, je n'en reviens tout simplement pas , avoue-t-elle. J'étais la dernière à passer, et j'ai vu 23 artistes extraordinaires qui méritaient aussi d'être finalistes.»

Joey Robin Haché a pour sa part reçu le Prix de la meilleure présence sur scène. Quelques minutes après la fin des demi-finales, le jeune homme était toujours sans mots, tremblant d'excitation. «Je ne m'attendais pas du tout à ça! J'ai fait neuf ou dix heures de route pour venir ici, j'ai travaillé très fort et ça a porté ses fruits», s'est réjoui celui qui s'investit professionnellement dans la chanson depuis trois ans. L'artiste originaire de Nigadoo compte redoubler d'efforts au cours de la semaine prochaine pour être à son mieux à son retour au Palace.

Une interprète en finale

De son côté, Joanie Roussel ne pensait pas non plus être retenue, seule interprète au milieu des auteurs-compositeurs-interprètes. «Je me sens privilégiée et honorée», a-t-elle commenté, ajoutant qu'elle comptait savourer le moment présent.

Nul doute que l'expérience acquise lors de ses deux passages à La Voix l'a aidée à se hisser parmi les finalistes. «C'est sûr que de faire une grande scène comme celle-là, d'avoir été sur un gros plateau de télé m'a habituée», note-t-elle.

Quatrième finaliste, Vincent Roberge était assez confiant dans ses chances, mais estime que tous auraient mérité de figurer à ses côtés la semaine prochaine. «Je suis très content, mais plusieurs autres ont été excellents», affirme-t-il.

Du pain sur la planche, il y en aura au cours de la prochaine semaine, croit le jeune homme de la région de Québec. «Je vais travailler fort pour être encore meilleur, pour offrir encore plus qu'un cover de ma demi-finale», ajoute-t-il.

Il n'y avait pas que les finalistes qui débordaient d'enthousiasme en vue de la finale.

«Je suis super content, a fait savoir le directeur général du festival, Pierre Fortier. C'est encore une fois du gros calibre. Il y a beaucoup de travail derrière tout ça. Le boss est content, tout le monde est content!»

Nous sommes aussi ravie de cette sélection, ayant eu un coup de coeur instantané pour trois des quatre finalistes. Nous avons même déjà une petite idée de qui pourrait l'emporter... mais gardons la surprise en vue de la grande finale!

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer