Tour cycliste Frédérick-Duguay : chaleur et émotions au menu

Les pompiers de Granby Éric Fournier et Simon... (Photo courtoise Karine Stringer)

Agrandir

Les pompiers de Granby Éric Fournier et Simon Brunet sont fiers d'avoir participé au Tour cycliste Frédérick-Duguay. Malgré la chaleur accablante, ils ont réussi à pédaler 450 kilomètres en trois jours.

Photo courtoise Karine Stringer

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Karine Blanchard
La Voix de l'Est

(Granby) La vague de chaleur qui déferle sur la région n'a pas freiné les ardeurs des participants du Tour cycliste Frédérick-Duguay. Non seulement les cyclistes ont réussi à parcourir 450 kilomètres en trois jours, mais ils ont amassé 50 000 $ au profit de Dystrophie musculaire Canada.

«L'objectif a été atteint! On ne pensait pas être en mesure d'amasser 50 000 $, mais un donateur de dernière minute a permis de l'atteindre», se réjouit Éric Fournier, un pompier du Service des incendies de Granby, qui participait au défi en compagnie de son collègue Simon Brunet. Leur confrère Michaël Papineau, qui devait pédaler à leurs côtés, n'a finalement pas pu y participer.

Le défi était de taille pour la vingtaine de pompiers, policiers, paramédicaux et membres de la communauté. En plus de pédaler des centaines de kilomètres en trois jours, ils ont dû composer avec la chaleur accablante alors que les services météo recommandaient aux citoyens de modérer la cadence dans leur activité physique...

«Le problème majeur a été la chaleur. Ça n'avait aucun bon sens. Ça a été un obstacle important», affirme Éric Fournier. Même si les participants se sont hydratés sans relâche pendant le tour, deux d'entre eux ont tout de même été victimes d'un coup de chaleur. La température était si insupportable par moment que les participants craignaient de ne pas être en mesure de compléter le défi.

Non seulement les cyclistes ont relevé le défi, mais ils ont adoré leur expérience. Le tour a également été empreint d'émotions à la suite du décès de Frédérick Duguay, cette année. Le jeune homme atteint de dystrophie musculaire avait donné son nom au défi. Son père était d'ailleurs du peloton cette année.

«C'était très particulier, souligne M. Fournier. Ça a apporté un lot d'émotions. Son père nous a parlé de Frédérick, de ses derniers moments...»

Le tour cycliste a pris fin mercredi à la caserne des pompiers de Sherbrooke, où une cérémonie à la mémoire du jeune disparu s'est déroulée. Même si Simon Brunet et Éric Fournier ont adoré leur expérience, ils n'ont pas encore décidé s'ils participeront à nouveau l'an prochain. «Il est trop tôt pour décider», indique M. Fournier.

Tous les détails dans notre édition de vendredi

Abonnez-vous à La Voix de l'Est ou à LaVoixdelEstSurMonOrdi.ca

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer