Vitesse élevée sur la route 241: "Le MTQ fait preuve d'ouverture"

Selon le directeur et entraîneur-chef du CNCB, Nicolas... (Photo archives La Voix de l'Est)

Agrandir

Selon le directeur et entraîneur-chef du CNCB, Nicolas Legault, plusieurs pistes de solutions pour contrer le problème de vitesse sur la route 241 sont à l'étude au MTQ.

Photo archives La Voix de l'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Jean-François Guillet
La Voix de l'Est

(Bromont) Une rencontre a eu lieu entre les dirigeants du ministère des Transports du Québec (MTQ) et ceux du Centre national de cyclisme de Bromont (CNCB), mardi, au sujet des problèmes de vitesse dans ce secteur. Des solutions sont à l'étude et certaines d'entre elles pourraient se concrétiser dès le mois prochain.

Le directeur et entraîneur-chef du CNCB, Nicolas Legault, mène le dossier à bout de bras depuis des années. Le fait de voir les gens du MTQ débarquer au centre d'entraînement était à lui seul une victoire. « Depuis le début, le MTQ ferme les yeux sur la réalité du Centre national et des milliers de cyclistes qui viennent ici chaque année. En fait, ils n'avaient jamais mis les pieds sur le site. Une fois sur place, ils ont bien constaté que la sécurité des usagers est en jeu », a-t-il indiqué en entrevue.

Le coeur du problème tient au fait que la vitesse passe de 90 km/h à 50 km/h aux abords du site du CNCB. « Plusieurs automobilistes filent encore à 70 km/h et même plus devant le Centre national, a mentionné Nicolas Legault. C'est hyper dangereux. Il fallait agir pour éviter un drame. »

Au terme d'une rencontre d'environ trois heures avec le MTQ, à laquelle étaient représentés la Ville, le service de police de Bromont et le CNCB, des pistes de solutions ont émergé, a fait valoir Nicolas Legault. La première est davantage axée sur la sensibilisation. « Le MTQ fait preuve d'ouverture. À court terme, des pancartes qui illustrent le partage de la route (entre cyclistes et automobilistes) devraient être installées dans le secteur du Centre national. Ça pourrait se faire au cours du prochain mois. »

Le second correctif dans les cartons est une piste cyclable bidirectionnelle aménagée aux abords de la rue Shefford, dans le tronçon compris entre leboulevard de Bromont et la rue des Morilles, a précisé le directeur du CNCB.

La troisième option consiste dans l'ajout de deux voies cyclables unidirectionnelles de part et d'autre de la rue Shefford. « Ce serait entre le IGA et leCentre national, a mentionné Nicolas Legault. Il y aurait aussi une traverse lumineuse pour permettre aux cyclistes de traverser [la rue] pour rouler dans l'autre direction. »

Un « îlot ralentisseur » est aussi à l'étude. « C'est une déviation en "S". Les automobilistes n'ont pas le choix de ralentir », avait expliqué Nicolas Legault au journal, lundi. « C'est mon idée et je l'ai suggérée. Les gens du MTQ ne sont pas fermés à ça. Ils trouvent même que ce serait une bonne solution. Leur priorité, c'est de faire respecter la vitesse. Ils comprennent qu'on ne peut pas mettre un policier près du Centre national chaque jour. Une chose est certaine, je vais faire le suivi pour que des correctifs soient apportés rapidement. »

Tous les détails dans notre édition de jeudi

Abonnez-vous à La Voix de l'Est ou à LaVoixdelEstSurMonOrdi.ca

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer