Futur CA du CIUSSS de l'Estrie : Bonnardel veut un poids régional

Le député de Granby, François Bonnardel... (Photo Archives La Voix de l'Est)

Agrandir

Le député de Granby, François Bonnardel

Photo Archives La Voix de l'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Maxime Massé
La Voix de l'Est

(Granby) «Je vais parler au ministre Barrette à la rentrée parce que ce serait impensable, inconcevable qu'un hôpital comme le nôtre qui a un budget de 155 millions de dollars n'ait aucune représentation à Sherbrooke. Ça n'a aucun sens.»

C'est ainsi qu'a réagi le député de Granby, François Bonnardel, après avoir appris que le Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux (CIUSSS) de l'Estrie pourrait ne compter aucun représentant de la région de Granby ou de Cowansville au sein de son conseil d'administration.

La nouvelle a été dévoilée hier dans un article de La Tribune. La présidente du processus de désignation des membres du futur CA, Jocelyne Frenette, affirmait alors que l'appartenance régionale ne serait pas un critère dans la sélection des 19 membres qui siègeront au conseil.

Autrement dit, il n'y a aucune garantie que les divers territoires intégrés au CIUSSS de l'Estrie y soient représentés. Rappelons que les CA du CSSS de la Haute-Yamaska et du CSSS La Pommeraie ont été avalés par cette nouvelle entité en avril dernier à la suite à l'adoption du projet de loi 10 portant sur la réorganisation du système de santé.

Le porte-parole en matière de finances de la Coalition avenir Québec avoue être inquiété par cette approche.

«À qui on va s'adresser? S'il n'y a pas de représentation régionale, comment on va définir les enjeux de notre hôpital (à Granby) dans les prochaines années? Comment on va définir les dossiers à prioriser tels que le centre mère-enfant, qui a été une bataille depuis que je suis arrivé en poste, et le déménagement des soins intensifs?», s'interroge-t-il.

Bonnardel n'appuie pas sur le bouton de panique pour autant, soulignant que le processus de sélection est toujours en cours. Celui-ci devrait normalement être complété d'ici le 30 septembre.

Il se dit notamment rassuré par le fait qu'un peu moins d'une demi-douzaine de personnes de la région de Granby ont déjà envoyé leur candidature pour faire partie du nouveau CA.

«S'il fallait par contre qu'il n'y ait personne de notre région, je me poserais des questions. On n'a pas un hôpital universitaire, mais on est quand même la capitale d'une région qui dessert à peu près 120 000 personnes. Il faut qu'il y ait un poids régional pour avoir une voix au sein de cette nouvelle organisation», estime-t-il.

Tous les détails dans notre édition de jeudi

Abonnez-vous à La Voix de l'Est ou à LaVoixdelEstSurMonOrdi.ca

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer