L'intersection du boulevard Pierre-Laporte et de la rue Robitaille sécurisée par le MTQ

Le maire Pascal Bonin était plus qu'heureux d'apprendre... (photo fournie par la ville de Granby)

Agrandir

Le maire Pascal Bonin était plus qu'heureux d'apprendre que sa rencontre avec le ministre Poëti, il y a une dizaine de jours, a mené à des résultats aussi rapidement.

photo fournie par la ville de Granby

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
<p>Marie-Ève Martel</p>
Marie-Ève Martel
La Voix de l'Est

(Granby) Les prières de Granby ont été exaucées. Hier, le ministère des Transports du Québec (MTQ) a annoncé que des mesures de sécurité seront mises en place au cours des prochains jours pour sécuriser l'intersection du boulevard Pierre-Laporte et de la rue Robitaille, juste à temps pour la rentrée scolaire.

Parmi ces mesures, notons le rabaissement de la limite de vitesse sur le boulevard Pierre-Laporte, entre la route 112 et la rue Robitaille. La vitesse permise sur ce tronçon de la route passera de 70 km/h à 50 km/h.

Deux nouveaux arrêts obligatoires seront également installés à l'intersection du boulevard avec la rue Robitaille, théâtre de nombreuses collisions au fil des années. Ce faisant, tous les automobilistes passant par cette intersection seront dans l'obligation de s'arrêter, peu importe la direction.

En outre, le ministère installera, quelques mètres avant de croiser l'intersection, deux radars pédagogiques avec affichage en couleurs de la vitesse. Ces outils de sensibilisation, bien qu'ils ne permettent pas l'émission de contraventions aux conducteurs pressés, indiquent aux automobilistes leur vitesse, tout en les encourageant à ralentir lorsque la limite légale est dépassée.

Depuis mardi et jusqu'en milieu de semaine prochaine, le ministère s'active à préparer le terrain. Les radars, la signalisation et le marquage devraient être en place au plus tard mercredi prochain.

«La sécurité de tous les usagers de la route est notre priorité. C'est pourquoi, à la suite de ma visite à Granby la semaine dernière, je me suis assuré de la mise en place rapide de solutions concrètes pour améliorer la sécurité de cette intersection», a fait savoir le ministre Robert Poëti dans un communiqué diffusé hier en fin d'après-midi.

«Une rentrée sécuritaire»

Cette nouvelle est une victoire pour Granby, qui s'est butée pendant des années au refus du MTQ d'investir pour sécuriser l'intersection, qu'elle ne jugeait pas suffisamment dangereuse pour ce faire.

Le maire Pascal Bonin était plus qu'heureux d'apprendre que sa rencontre avec le ministre, il y a une dizaine de jours, a mené à des résultats aussi rapidement. «Ça démontre qu'on a un ministre des Transports qui est travaillant et responsable et qui aime ça que ça bouge», commente M. Bonin, qui a été informé jeudi par le ministre des mesures qui seront implantées.

«Je suis très heureux et soulagé pour les familles et les écoliers du secteur, s'est-il réjoui. On va avoir une rentrée sécuritaire.»

L'élu n'abandonne toutefois pas son souhait de voir un jour un carrefour giratoire à l'intersection. «Les discussions vont se poursuivre, on suit le dossier de près», fait-il savoir.

En 2012, selon le débit journalier moyen enregistré par le MTQ, la portion du boulevard Pierre-Laporte entre la route 112 et la rue Robitaille voyait défiler 9900 véhicules par jour. Plus au sud, dans le segment entre le carrefour giratoire Pierre-Laporte et la rue Bruce, 8800 véhicules circulaient en moyenne.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer