Plongeon au coeur des glaciers

Raphaël Dury revient d'un périple inoubliable qui l'a... (photo fournie par Raphaël Dury)

Agrandir

Raphaël Dury revient d'un périple inoubliable qui l'a conduit en Arctique et en Antarctique en compagnie d'une centaine d'étudiants et d'experts.

photo fournie par Raphaël Dury

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Karine Blanchard
La Voix de l'Est

(Sainte-Angèle-de-Monnoir) Étudier les changements climatiques et les observer de près aux côtés de scientifiques de renommée mondiale. Voilà l'expérience que vient de vivre Raphaël Dury lors d'un séjour en Arctique et en Antarctique en compagnie d'une centaine d'étudiants de 18 nationalités. Un plongeon au coeur des glaciers qu'il n'est pas à la veille d'oublier.

«J'ai beaucoup aimé mon expérience. C'est inspirant de voir ces experts-là», dit le jeune résidant de Sainte-Angèle-de-Monnoir, fraîchement de retour d'un périple de deux semaines avec le groupe Students on Ice. La mission de la fondation: former et sensibiliser les jeunes à l'Histoire, la culture, la diversité et les changements climatiques de cette destination de l'extrême Grand Nord.

Escorté de ses 112 compagnons âgés de 13 ans jusque dans la vingtaine ainsi que de 80 professeurs et experts, il est monté à bord d'un brise-glace.

«J'étais entouré d'experts dans leur milieu», résume Raphaël.

Il y avait des océanographes, dont Don Wash, des biologistes, des explorateurs polaires et le légendaire explorateur canadien et scientifique Fred Roots, énumère-t-il.

L'expédition, la 15e organisée par Students on Ice, a permis aux jeunes d'étudier les changements climatiques et l'environnement. Et ils ont été servis à souhait. Conférences, ateliers, expéditions en zodiaque, visites des plages, des villages et des communautés étaient au programme.

Sans oublier le décor naturel éblouissant qui s'offrait comme un tableau à leurs yeux. «Il y avait énormément de beaux paysages. Je me sentais très petit en même temps de voir ces glaciers-là!», lance celui qui se dit fasciné par la photographie.

Son frère Louis-Philippe avait participé au même périple en 2008. «C'était définitivement ce que je voulais faire. Ça avait l'air vraiment excitant!», se rappelle-t-il.

Sept ans plus tard, son tour était enfin venu. Et il a été à même de constater la rapidité à laquelle les changements climatiques s'opèrent. «Je suis allé plus loin que mon frère à cause de la fonte des glaces», indique le futur étudiant universitaire.

Globe-trotter

Raphaël Dury n'en était pas à son premier voyage de découvertes. En compagnie de ses cinq frères, de ses trois soeurs - il est le quatrième enfant d'une famille de neuf - et de ses parents, il a visité la Mongolie, l'Islande, l'Égypte et traversé le Canada à vélo.

Il a également participé au défi Impossible 2 possible en courant à travers la Grèce en compagnie d'autres jeunes. Leur objectif était de courir sept marathons en sept jours. «Je me suis entraîné deux mois avant de partir. On avait beaucoup d'élévations. On a couru 180 kilomètres et 18 000 pieds d'élévation!», raconte-t-il.

Son périple en Arctique et en Antarctique, où le mercure oscillait entre 5 et 12 degrés Celsius, est celui où il a acquis le plus d'expérience, dit-il. Et c'est au coeur des glaciers qu'il a célébré son 20e anniversaire en recevant des souhaits de bonne fête chantés dans une dizaine de langues!

De retour chez lui, le jeune homme est plus inspiré que jamais et veut apporter sa contribution pour améliorer le sort de la planète. Il a déjà quelques idées en tête qu'il compte bien voir se concrétiser. À suivre!

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer