INVESTITURE DU NPD DANS SHEFFORD : la candidature de Claire Mailhot confirmée

Claire Mailhot a été nommée candidate officielle du... (photo Catherine Trudeau)

Agrandir

Claire Mailhot a été nommée candidate officielle du Nouveau Parti démocratique dans Shefford devant près de 70 militants du parti, hier soir, au Centre culturel France-Arbour à Granby.

photo Catherine Trudeau

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Maxime Massé
La Voix de l'Est

(Granby) C'est maintenant officiel. Claire Mailhot portera les couleurs du Nouveau Parti démocratique (NPD) dans la circonscription de Shefford en vue du prochain scrutin fédéral qui aura lieu le 19 octobre prochain.

L'annonce a été faite devant près de 70 militants du parti lors de l'investiture qui a eu lieu hier au Centre culturel France-Arbour, à Granby. Mme Mailhot succède ainsi au député sortant Réjean Genest, qui avait annoncé en juin dernier son retrait de la vie politique.

Saluant le rôle de pionnier joué par ce dernier, qui était devenu en 2011 le premier néo-démocrate à être élu dans Shefford, elle assure avoir l'intention de tout faire pour conserver la circonscription dans le giron du NPD.

«On est actuellement en mesure d'être le premier parti néo-démocrate au pouvoir. D'avoir la chance de faire partie de cet historique-là, c'est un honneur (...) Lorsqu'on regarde les sondages, le dynamisme et l'espoir que M. Mulcair amène, moi j'ai très confiance», a-t-elle lancé.

Mme Mailhot a remporté l'investiture par acclamation après qu'une seconde candidature eut été refusée par les instances du NPD. Une décision contestée par certains membres qui auraient aimé pouvoir se prononcer pour le candidat de leur choix.

Malgré cette petite controverse, Mme Mailhot a dit souhaiter que tous les membres de la région se rangent derrière elle.

Ses adversaires, Jocelyn Beaudoin (Bloc québécois), Pierre Breton (Parti libéral) et Sylvie Fontaine (Parti conservateur), ont également tous remporté leur investiture respective sans opposition.

Prête à faire le saut

Mme Mailhot, qui est âgée de 56 ans, en sera à sa première expérience en politique active. Elle a décidé de se lancer dans l'aventure suite à la suggestion de deux amis oeuvrant au sein du NPD.

«J'ai trouvé que c'était un bon temps et que ce serait une fierté de représenter Shefford (...) Je suis nouvelle en politique active, mais je suis à la bonne place, car j'ai toujours été animée par le goût de servir (et) d'être à l'écoute des gens.»

La Bromontoise a oeuvré en économie sociale autant comme conseillère au développement à la Conférence régionale des élus (CRÉ) Montérégie Est qu'au CLD Haute-Yamaska au cours des dix dernières années.

«Pour moi, le NPD, c'est la continuité de mes valeurs. Au NPD, on parle d'être plus juste au niveau social, d'être plus prospère et d'être plus vert. Et la grande majorité des entreprises d'économie sociale ont un lien direct ou indirect avec l'environnement», a-t-elle fait valoir.

Elle a également siègé sur plusieurs comités, dont celui du Groupe actions solutions pauvreté (GASP) et de Vision 2015, une démarche de concertation régionale qui visait à assurer le développement de la Haute-Yamaska.

La Bromontoise assure d'ailleurs être bien enracinée dans la région, elle qui y habite depuis 18 ans. «C'est l'amour qui m'a attirée dans la région et depuis, je suis en amour avec la région», a-t-elle lancé dans son discours tout en regardant son conjoint, Pierre Dunnigan, assis dans la salle.

DERNIÈRE CANDIDATE EN LICE

Bien que la campagne électorale ait été lancée il y a déjà dix jours, Mme Mailhot n'estime pas qu'elle part avec un retard à rattraper, même si sa candidature vient tout juste d'être confirmée.

«Bientôt, nous serons en mesure d'ouvrir notre local électoral», a-t-elle affirmé précisant que ses pancartes devraient faire leur apparition prochainement et s'engageant à participer aux débats auxquels elle sera invitée.

Elle a toutefois préféré garder le suspense quant aux dossiers de la région qu'elle compte défendre à Ottawa si jamais elle est élue.

«Ma première priorité, c'est de rencontrer les électeurs. Le mot qui me satisfait le plus, c'est le mot "ensemble". Je vais faire le tour d'un bout à l'autre de la région, rencontrer les gens, les électeurs, les intervenants, les élus et voir ce qui est important pour eux. On vous prépare plein de surprises, mais on en garde un peu puisque la campagne sera longue.»

Abonnez-vous à La Voix de l'Est ou à LaVoixdelEstSurMonOrdi.ca

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer