Une vague d'amour pour Gilbert Breault

Gilbert Breault et sa famille se sont fait... (photo Julie Catudal)

Agrandir

Gilbert Breault et sa famille se sont fait construire une galerie adaptée avec un abri-moustiquaire, grâce au travail des pompiers de Dunham.

photo Julie Catudal

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Antoine Lacroix
La Voix de l'Est

(Dunham) Gilbert Breault et sa famille ont reçu plusieurs cadeaux, samedi à Dunham, grâce à l'Association des pompiers de la municipalité. Un événement touchant qui n'a laissé personne indifférent.

«C'est notre fils Martin qui nous a inscrits. On demandait seulement une rampe d'accès en béton et une télévision pour que Gilbert puisse se divertir un peu. On pensait jamais recevoir tout ça, on va toujours s'en rappeler», confie la femme de M. Breault, Nicole, encore sous le coup de l'émotion.

En 2011, la famille Breault, qui habite à Dunham depuis 40 ans, a vécu un coup dur. Le père de famille a été piqué par un moustique et il a contracté un virus l'ayant complètement paralysé. Celui-ci est conscient de son environnement, mais ne possède plus aucune motricité. Depuis ce temps, sa femme lui donne les soins nécessaires, soutenue par le CLSC.

Grâce aux 4000$ recueillis lors de la journée de la Clé des champs, les 30 et 31 mai derniers, l'Association des pompiers de Dunham a ainsi pu réaliser bien plus que les souhaits de la famille Breault. «Nous sommes très fiers de leur fournir la rampe d'accès en béton et une télévision, comme demandée. Mais en plus de ça, nous avons construit une galerie adaptée pour M. Breault avec un abri-moustiquaire et nous donnons un meuble en bois pour la télévision 48 pouces. Pour finir, il fallait bien gâter un peu Mme Breault qui prend si bien soin de son mari. Alors nous lui donnons un ordinateur portable avec tout l'équipement nécessaire, comme une souris et une clé USB», s'exclame Christina Laflamme, la porte-parole des pompiers. Une balançoire a également été réparée.

Gilbert Breault, bien qu'il ne puisse pas exprimer toute la gratitude qu'il avait pour les pompiers qui ont travaillé bénévolement pour lui, s'est trouvé très ému par la vague d'amour qu'il a reçue, fondant en larmes à quelques occasions. «Nous n'aurions pas pu faire ça tout seuls, c'est grâce à la grande générosité de nombreux citoyens et de plusieurs entreprises régionales», souligne Christina Laflamme.

«Ça va apporter une meilleure qualité de vie à Gilbert, c'est certain. Je n'en reviens même pas encore, je suis tellement reconnaissante», remercie Nicole Breault.

Auparavant, la rampe d'accès chez les Breault était en bois et commençait à être pourrie de l'intérieur. Le besoin de nouveauté était criant.

«C'est vraiment le fun à voir, ça sera un peu plus facile pour mes parents», a dit Martin Breault.

Rapprocher la communauté

Lorsqu'elle a été atteinte d'un cancer, l'année dernière, les collègues de Christina Laflamme ont mis sur pied le groupe des Têtes brûlées pour amasser des dons et lui permettre de réaliser son rêve de voyager.

Cette année, elle trouvait important de redonner au suivant. «Des collectes de fonds comme ce qu'on fait, ça rapproche vraiment la communauté, fait-elle remarquer. Je crois que le fait qu'ils puissent mettre un visage sur la personne qui est visée par le don et qu'ils sachent que ça va réellement aider, ça fait une différence.»

«Aussi, ça démontre aux gens touchés par des situations difficiles qu'ils ne sont pas seuls et qu'ils sont supportés là-dedans. On veut continuer à faire ça dans les années à venir et on tient à ce que tout le monde sache qu'ils peuvent s'inscrire, on veut aider le plus de gens possible», tient à rappeler la porte-parole.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer