VAG : «Des oeuvres d'art sur quatre roues»

La pièce maîtresse de la collection de Stéphane... (Photo Catherine Trudeau)

Agrandir

La pièce maîtresse de la collection de Stéphane Dumaine est une perle rare: une rutilante Corvette 1954 de couleur ivoire, qui fait tourner les têtes à tout coup.

Photo Catherine Trudeau

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Antoine Lacroix
La Voix de l'Est

(Granby) Stéphane Dumaine possède une collection très bien garnie de vieilles automobiles, avec un grand total de 23. Le fier propriétaire a offert une tournée des lieux à La Voix de l'Est.

«Chaque voiture possède une histoire particulière, indique-t-il. Si je les ai achetées, c'est qu'elles ont toutes accroché mon regard à leur façon et qu'elles sont un coup de coeur à mes yeux.»

Les 23 voitures sont toutes de modèles, de marques et d'années différentes. Les Porsche et les Mustang côtoient allégrement les Citroen, les AC Cobra et autres Mini-Cooper. En les observant, on peut voyager entre les années 1954 et 1979.

«La première vieille voiture que j'ai achetée, dans les années 90, c'est une Beetle Volkswagen 1964 bleue. Et je la possède encore!», raconte le Granbyen, en pointant avec un large sourire son premier amour... sur quatre roues. C'est avec elle que sa passion pour les voitures a pris naissance, il y a 26 ans.

La majeure partie de sa collection a toutefois été acquise dans les deux dernières années.

La pièce maîtresse est une perle rare: une Corvette 1954 ivoire, étincelante sous le soleil, qui attire à tout coup les regards des passants. De quoi faire verdir de jalousie tous les collectionneurs!

«C'est tout simplement un rêve. J'en avais vu une à l'âge de 23 ans, aux Voitures anciennes de Granby et je me suis dit tout de suite qu'un jour, j'en aurais une. Lorsque j'ai vu la Corvette en vente sur Ebay, j'ai fait toutes les démarches pour m'en porter acquéreur. C'était un vieux couple de l'Ohio qui voulait s'en départir. Ça faisait 43 ans qu'ils l'avaient», raconte-t-il. Après que le petit bijou eut passé 72 heures aux douanes, comme le veut la réglementation canadienne, Stéphane Dumaine en est devenu l'heureux proprio.

«Pour vrai, quand je l'ai vue, les genoux "me sont tombés". Elle était en parfait état. C'était vraiment tout ce que je désirais!»

«Le couple avait trois enfants et ils se chicanaient tous pour avoir Snow White, comme ils appelaient la Corvette. Pour éviter un conflit, ils l'ont vendue et c'est moi qui ai pu en profiter!», se réjouit encore M. Dumaine, également père de trois enfants.

Les 23 véhicules de Stéphane Dumaine sont plaqués, il peut donc se promener avec chacun d'entre eux. «Ça n'arrive pas tout le temps, parce qu'il faut quand même faire attention, mais les Voitures anciennes de Granby sont une excellente raison pour le faire», dit-il avec un clin d'oeil.

Des oeuvres d'art

«Pour moi, des voitures, ce sont tout simplement des oeuvres d'art sur quatre roues. J'adore les regarder. Elles ont des courbes, de belles couleurs, c'est très beau à voir et ça ne se démode pas», note Stéphane Dumaine, 48 ans.

Pour le propriétaire d'Oxygène Granby, une voiture représente tout simplement le meilleur investissement. «La Bourse, ça perd de la valeur. Les placements à terme ne rapportent pas beaucoup au final. Tandis que des voitures anciennes, ça garde toujours une valeur et même qu'avec le temps, ça en prend. Tu es donc toujours avec quelque chose de fiable», croit-il.

Et à combien se chiffre sa collection? Là-dessus, il préfère demeurer discret. Mais chose certaine, il faudrait que Stéphane Dumaine reçoive une très bonne offre pour se départir de ses trésors. «Je suis toujours acheteur... mais vendeur, pas tout de suite. Comme je te dis, ce sont tous des coups de coeur. Elles ont toutes une valeur importante à mes yeux.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer