Élections : Une longue bataille s'amorce

Accompagné de son épouse Laureen, le premier ministre... (Photo La Presse Canadienne)

Agrandir

Accompagné de son épouse Laureen, le premier ministre Stephen Harper s'est rendu hier chez le gouverneur général pour lui demander de dissoudre le Parlement.

Photo La Presse Canadienne

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
<p>Marie-Ève Martel</p>
Marie-Ève Martel
La Voix de l'Est

(Granby) Trois circonscriptions, trois députés démissionnaires. Comme la vague orange qui a déferlé sur la région en 2011, l'élection du 19 octobre pourrait bien à nouveau changer la donne. Les principaux partis politiques ont d'ailleurs déjà recruté leurs candidats.

Shefford

La circonscription de Shefford devra se choisir un nouveau représentant à Ottawa, le député néo-démocrate sortant Réjean Genest ayant annoncé son retrait de la vie politique en juin. La discrétion de M. Genest à Ottawa avait fait l'objet de nombreuses critiques au cours des derniers mois.

Pour lui succéder, une seule candidate est actuellement en lice en vue de l'investiture néo-démocrate prévue le 12 août. «Je souhaite avoir une région, un pays, qui nous ressemble. Il y a beaucoup de gros dossiers. Il faudra voir lesquels doivent être portés à Ottawa. Mais, à la base, il faut être plus justes, plus verts et plus prospères», a déjà déclaré Claire Mailhot, conseillère au développement à la Conférence régionale des élus (CRÉ) Montérégie Est.

Par ailleurs, trois candidats s'affrontent actuellement pour déloger le Nouveau Parti démocratique.

Couronné à l'investiture du Parti libéral du Canada en décembre, le conseiller municipal de Granby Pierre Breton multiplie les bains de foule en vue du jour du vote. «Les gens me disent qu'ils sont mûrs pour du changement dans le comté de Shefford. Les gens souhaitent avoir un député qui est travaillant, qui est présent, qui est près des gens, à l'écoute de leurs besoins et qui va être un porteur de dossiers efficace pour toute la région», a-t-il déclaré plus tôt cet été.

Jocelyn Beaudoin portera pour sa part les couleurs du Bloc québécois dans la circonscription, lui qui était candidat pour Option nationale à la dernière élection provinciale. L'avocat, qui poursuit également des études de deuxième cycle en droit à l'Université de Sherbrooke, souhaite faire connaître davantage de la population la question de l'indépendance, entre autres.

Enfin, le Parti conservateur a investi sa confiance en Sylvie Fontaine. «Mes priorités seront tout d'abord les familles, car elles sont les piliers de toute société, la création d'emplois et les personnes âgées. De plus, j'aimerais oeuvrer à faciliter la relève agricole et à promouvoir le développement et la commercialisation des produits locaux», avait-elle fait savoir au moment de son investiture.

Saint-Hyacinthe-Bagot

Il y a un an, la députée néo-démocrate de Saint-Hyacinthe-Bagot, Marie-Claude Morin, a annoncé qu'elle ne briguerait pas de nouveau mandat pour des raisons personnelles. C'est une ancienne candidate de son parti, Brigitte Sansoucy, qui tentera de conserver la circonscription dans le giron du NPD. En plus d'être conseillère municipale à Saint-Hyacinthe depuis 2009, la candidate travaille à la direction Montérégie Est du ministère de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation du Québec.

De son côté, Michel Fillion espère ramener la circonscription au Bloc québécois. «Ce qu'il y a de changé en quatre ans, c'est que le Québec a fait le pari d'un parti fédéraliste à Ottawa, a-t-il relevé. On a pu constater que le NPD n'a pas joué le rôle du bon gardien de but. Le NPD ne peut pas défendre nos intérêts comme nous on peut le faire.»

L'ex-journaliste Réjean Léveillé portera les couleurs du Parti conservateur, lui qui estime qu'il est temps que la circonscription «quitte l'opposition.»

Le quatuor de candidats se termine avec René Vincelette, vice-président des ressources humaines chez Groupe Lacasse. Sa candidature a été officialisée lors de l'investiture tenue en mars dernier.

Brome-Missisquoi

L'avenir politique du député néo-démocrate Pierre Jacob a longtemps été incertain, l'élu ayant dû se retirer temporairement de ses fonctions, en octobre, pour des raisons de santé. Il s'était également fracturé une hanche durant les Fêtes. En mars, il a fait savoir, par voie de communiqué, qu'il ne se représenterait pas et qu'il consacrerait ses énergies à prendre du mieux.

Pour remplacer M. Jacob, les membres du parti ont choisi son adjointe, Catherine Lusson. Déjà, cette dernière se doutait que la campagne électorale en serait une de longue haleine. «Je pense que ça va être une longue bataille. Ça va être très long sur le terrain pour aller chercher des votes. Je crois à la politique de changement», avait-elle dit lors de son investiture, en avril.

Le Parti libéral tentera pour sa part de reprendre possession de ce qui fut longtemps un de ses châteaux forts, en ramenant l'ex-député Denis Paradis dans l'arène. Ce dernier semble confiant dans ses chances de l'emporter dans la circonscription qu'il a représentée à la Chambre des communes entre 1995 et 2006. «Je vais reprendre mes dossiers comme je les avais laissés: ils vont être dans le même état, même si un député bloquiste et un député du NPD sont passés après moi», a-t-il blagué à plusieurs reprises.

Le Bloc québécois a de son côté fait appel à Patrick Melchior pour tenter de séduire l'électorat. Coordonnateur à la Maison des jeunes de Bedford depuis 2007, il avait été candidat pour Option nationale aux dernières élections provinciales. «Je suis un citoyen de Brome-Missisquoi depuis bon nombre d'années et je crois directement aux idées du Bloc, donc je me sens à ma place. Il est temps que le Bloc revienne à la maison», a-t-il déclaré.

Finalement, le Parti conservateur a recruté Charles Poulin. Choix de troisième ronde du Canadien de Montréal au repêchage de 1990, le Magogois se dit prêt à faire campagne. «La population a besoin de quelqu'un de vrai qui écoute son coeur. Je serai impliqué et très présent sur le terrain», a-t-il confié au quotidien La Tribune.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer