À un train d'enfer!

Meneur au championnat, Martin Pelletier (92) a été... (photo Catherine Trudeau)

Agrandir

Meneur au championnat, Martin Pelletier (92) a été victime d'ennuis mécaniques au 79e tour de la finale de 100 chez les sportsman.

photo Catherine Trudeau

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

(Granby) C'était soir de pleine lune et on ne s'attendait pas à une soirée tranquille à l'Autodrome. Mais voilà, les modifiés ont démontré qu'ils n'étaient pas impressionnés par Dame lune et ils ont offert une belle et intense finale de 35 tours aux quelques 3000 amateurs présents.

Aucun drapeau jaune n'a ponctué l'épreuve remportée par David Hébert, qui s'est retrouvé dans le cercle des vainqueurs pour la deuxième fois de la saison. Vraiment, les modifiés roulaient et roulaient vite, en ce petit vendredi soir de fin de vacances de la construction, et le spectacle valait le prix d'entrée à lui seul, ou presque.

En l'emportant, Hébert a pris la tête du classement, lui qui n'était devancé que par Alain Boisvert avant le début du programme. Le pilote de Saint-Damase a eu le meilleur sur Gino Clair - qu'il a doublé à 10 tours de la fin - Kayle Rodidoux, Boisvert et Steve Bernier.

«On avait une bonne voiture, une voiture capable de rouler autant à l'intérieur qu'à l'extérieur, a expliqué Hébert, qui était parti huitième. Les retardataires m'ont aidé à rattraper Gino qui, lui, avait de la misère à rouler en bas. Quand j'ai vu ça, j'ai concentré mes efforts sur l'intérieur et ça a fait le travail.»

Clair, de son côté, était un homme de peu de mots.

«Le problème, ce soir, c'était les pneus, a-t-il laissé tomber. J'ai roulé avec de vieilles gommes et j'en ai payé le prix. C'est pas plus compliqué que ça.»

Plus loin, Robidoux savourait un de ses rares bons moments de la saison.

«C'est une saison difficile, je ne m'en cache pas, a-t-il avoué. Mais la voiture se comporte de mieux en mieux et je pense que c'est de très bon augure pour la fin de la campagne. Je pense sincèrement qu'on s'en va à la bonne place.»

Pour Hébert, il s'agissait d'une 30e victoire en modifié 358 à l'Autodrome.

Desjardins, M. sportsman

À la suite d'une finale de 100 tours qui a fourni de bons moments, Mathieu Desjardins a de nouveau été couronné M. sportsman. Parti premier, le pilote de Sorel-Tracy, champion en titre de la catégorie, est demeuré en retrait jusqu'au 30e tour, où il a doublé Dany Gagné, qui a finalement terminé sixième.

Et malgré quelques drapeaux jaunes, Desjardins n'a jamais regardé derrière lui par la suite. Au fil, il a devancé Guy Ouellette, Alex Lajoie, Kaven Poliquin et Jean Boissonneault.

«Le travail, ce sont les gens de mon équipe qui l'ont fait en me préparant une voiture A1, a lancé Desjardins. Gagner une course de 100 tours, c'est toujours très valorisant.»

Meneur au championnat, Martin Pelletier a abandonné au 79e tour en raison, semble-t-il, d'un problème de moteur. Il était troisième au moment où la mécanique l'a lâché.

«Martin a été malchanceux ce soir, mais il va revenir plus fort la semaine prochaine, je le sais, a repris Desjardins. Je pense qu'on aura droit à une fin de saison très, très excitante.»

En toute fin de soirée, enfin, le Saint-Pien François Adam a remporté sa sixième victoire de la saison en prostock.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer