La famille Turk peut enfin sortir de l'église Saint-Michel

La famille Turk peut enfin sortir du sous-sol... (photo Catherine Trudeau)

Agrandir

La famille Turk peut enfin sortir du sous-sol de l'église Saint-Michel, à Rougemont, où elle s'était réfugiée depuis janvier dernier.

photo Catherine Trudeau

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

<p>Cynthia Laflamme</p>
Cynthia Laflamme
La Voix de l'Est

(Rougemont) L'ambiance confinée est beaucoup moins oppressante et une aura d'allégresse s'échappe même des lieux. Un poids immense vient de tomber des épaules de la famille kurde réfugiée depuis janvier dans le sous-sol de l'église Saint-Michel, à Rougemont. Ils peuvent enfin sortir marcher, travailler et vivre dans une maison qui sera la leur.

Depuis le 23 juillet, le mandat d'arrestation qui pesait contre eux pour les renvoyer dans leur pays d'origine, la Turquie, a été levé par les agents des services frontaliers. Pour ce faire, ils ont eu à se rendre à Sherbrooke pour faire une nouvelle demande d'Examen des risques avant renvoi (ERAR), malgré la crainte d'être arrêté en chemin ou encore sur place.

«On avait une crainte, mais au retour, on était très contents», lance Kamber Turk, père de trois filles. Selon lui, l'accueil était plus favorable à Sherbrooke qu'à Montréal. «Les gens de Sherbrooke étaient très gentils et ils se sont bien occupés de nous, renchérit sa femme Ceylan. Je pense qu'on avait peur pour rien.»

La première chose que le couple et le frère de Kamber, Orhan, ont faite? «On a appelé nos proches pour leur dire qu'on était libres.»

Dès le lendemain, Ceylan prenait sa première marche avec les enfants. «La journée qu'on est allés à Sherbrooke, j'ai eu mal à la tête. C'était la première fois que je sortais et on était stressés. Le vendredi, j'ai amené les enfants pour prendre une marche. C'était un peu bizarre», dit-elle en riant.

Orhan compare la situation à une douche bouillante et difficilement supportable, qui vient de s'arrêter. «On respire mieux.»

L'ambiance change

L'environnement où habite la famille a beaucoup changé depuis leur déménagement d'urgence en janvier, alors qu'elle devait être renvoyée en Turquie. Après des cloisons de tissus pour séparer les pièces et offrir un peu d'intimité à Orhan, voilà que le sous-sol a pris des allures de maison.

Sila, qui a fêté son douzième anniversaire mercredi, explique qu'un camion a transporté leurs effets de leur ancienne maison. Ainsi, divan, laveuse, sécheuse et lits ont permis d'offrir un peu de confort. Il y a combien de temps de cela? Helin, 6 ans, vous répondra «trop longtemps!»

Pendant notre visite, Sila, Helin et leur jeune soeur de bientôt deux ans ont bien fait rire l'équipe de La Voix de l'Est. Visiblement de bonne humeur, le trio a chantonné des «tape tape tape, pique pique pique, roule roule roule, hourra!»

Pendant l'été, comme il n'y a pas classe, les deux plus vieilles vont au camp de jour, ce qui leur permet de visiter un endroit par semaine, en plus de la baignade hebdomadaire.

La suite

Toute la famille a tenu à remercier la communauté et les élus qui les ont supportés tout au cours de cette épreuve.

Combien de temps cette liberté durera-t-elle? Nul ne le sait. Il faut d'abord que la demande d'ERAR soit acceptée, elle qui a déjà été refusée. Mais la situation en Turquie a dégringolé pour les Kurdes, même pacifiques comme les Turk.

L'ami et interprète de la famille, qui parle et comprend de mieux en mieux le français, Maksuni Oerde, a rempli les formulaires requis pour le 7 août. Il leur restera jusqu'au 27 août pour expliquer la situation des membres de la famille, du peuple kurde dans leur pays d'origine et de leur confession religieuse minoritaire en Turquie. Rappelons que le nom de famille Turk a été imposé à la famille il y a quelques décennies, dans un espoir d'assimilation et qu'ils ont vécu de la répression au fil des ans.

En attendant, les trois adultes se cherchent du travail et, une fois qu'ils en auront les moyens, ils pourront trouver un nouveau logis.

Abonnez-vous à La Voix de l'Est ou à LaVoixdelEstSurMonOrdi.ca

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer