La Fromagerie des Nations en faillite

Ouverte depuis quatre ans, la Fromagerie des Nations... (photo Julie Catudal)

Agrandir

Ouverte depuis quatre ans, la Fromagerie des Nations se trouvait dans la rue Principale, tout près du restaurant Normandin.

photo Julie Catudal

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Antoine Lacroix
La Voix de l'Est

(Granby) «C'est le projet de toute une vie qui vient de tomber, en même temps que les économies d'une vie...», laisse tomber avec émotion au bout du fil Martine Chagnon, copropriétaire de la Fromagerie des Nations de Granby, qui vient de déclarer faillite.

C'est le manque de clients qui l'a contrainte à mettre la clé sous la porte. «On était pourtant en croissance, mais pas rentable. On avait plein de clients super, mais pas assez de gens, il faut croire», explique-t-elle, encore sous le choc.

Ouvert depuis quatre ans, le commerce avait pignon sur la rue Principale, tout près du restaurant Normandin. Il offrait une très grande variété de produits, comme du fromage, de la charcuterie et des articles que l'on retrouve dans les épiceries fines.

Selon Mme Chagnon, la région ne possédait pas le bassin suffisant pour rentabiliser son entreprise. «Les autres franchises (situées à Laval, Brossard et Longueuil) se trouvent toutes dans des régions densément peuplées, mais je croyais qu'ici ce serait suffisant», avoue-t-elle.

 «On avait à coeur ce que l'on faisait, on aimait nos clients et ils nous disaient souvent "j'aime tellement venir ici, ne fermez jamais, je serais tellement déçu". Si on avait eu les reins assez solides, on aurait pu continuer plus longtemps... mais là c'était trop pour nous», dit celle qui travaillait plus de 70 heures par semaine pour maintenir son commerce à flot. Son mari en faisait autant.

Outre Mme Chagnon et son conjoint, l'entreprise employait deux autres personnes à temps plein, en plus de cinq autres à temps partiel.

La décision s'est prise dernièrement, mais elle a demandé un grand temps de réflexion. «J'ai passé de nombreuses nuits blanches, souffle-t-elle. On a décidé que l'on fermait pour deux semaines, le temps de prendre des vacances et de réfléchir à ça. C'est là qu'on a convenu que malheureusement, il fallait fermer définitivement, même si ça nous fait bien de la peine.»

C'est le bureau de syndic Boudreau Haddad, de Montréal, qui a désormais le dossier entre ses mains. Le montant de la faillite n'a pas été précisé.

Cartes-Cadeau

Du moins, les clients possédant des cartes-cadeaux de la Fromagerie des Nations de Granby ne perdront pas tout. «Ils pourront aller dans les autres établissements, le plus proche étant à Brossard, pour aller dépenser le montant qui se trouve dans la carte», indique Martine Chagnon.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer