Tout baigne à Waterloo!

Un moment impressionnant pour les amateurs de rame... (photo gracieuseté Yanik Chauvin, Image-Y.com)

Agrandir

Un moment impressionnant pour les amateurs de rame et les gens découvrant ce sport pour la première fois: le portage en plein centre-ville.

photo gracieuseté Yanik Chauvin, Image-Y.com

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Antoine Lacroix
La Voix de l'Est

(Waterloo) La première édition du Touskisram de Waterloo a attiré 2000 personnes, ce week-end.

«Nous sommes satisfaits. Tout a bien été, aucune anicroche. Vraiment, c'était beau à voir», raconte Stéphanie Morin, coordonnatrice chez Tourisme Waterloo.

L'objectif de Touskisram est de mettre en valeur le lac Waterloo. Auparavant, le club d'aviron waterlois organisait des compétitions d'aviron et de rabaska pendant deux week-ends durant l'été. Les organisateurs ont voulu regrouper le tout en une fin de semaine, en y ajoutant des activités familiales pour créer un événement à grand déploiement.

Cet événement dédié aux sports de rame a mis à l'honneur l'aviron, le rabaska, le canot ainsi que le stand-up paddle, une discipline nautique où l'on se tient debout sur une planche tout en se propulsant à l'aide d'une pagaie.

Le lac Waterloo a accueilli plusieurs compétitions au cours des deux journées d'activité, dont la 5e étape du circuit provincial de rabaska Protomoule 2015. Le volet compétitif comprend aussi des courses d'aviron (junior et senior) et de canot.

Un moment impressionnant pour les amateurs de rame et les gens découvrant ce sport pour la première fois: le portage en plein centre-ville, au cours duquel les canoteurs ont dû quitter la rivière Yamaska pour traîner leur embarcation sur leurs épaules jusqu'au lac Waterloo. La scène s'est déroulée au cours de la compétition de rabaska, qui compte 28 kilomètres à pagayer et 750 mètres de portage au centre-ville de Waterloo.

Les visiteurs ont pu prendre part à des ateliers de stand-up paddle et certains ont loué des kayaks pour profiter du soleil sur les eaux du lac.

Le défi consistant à construire de petites embarcations a été très amusant pour les visiteurs. Il fallait confectionner une sorte de boîte à savon, mais adaptée sur l'eau. Cela en moins de trois heures... et en faisant un aller-retour sur le lac. C'est la maison des jeunes de Waterloo qui a remporté la compétition. «Il ne faut pas juste remporter la course. Il y a un concours également sur l'originalité de l'embarcation et de l'attitude de l'équipe», explique Martin Délisle, qui a construit la belle embarcation inspirée des Pierrafeu.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer