Disparition à Waterloo : un bambin de deux ans retrouvé mort

Une quinzaine d'agents de la paix ont fouillé... (Photo cynthia laflamme)

Agrandir

Une quinzaine d'agents de la paix ont fouillé avec minutie les fossés du secteur de la place Lavigne et ceux de la rue Western sur une bonne distance.

Photo cynthia laflamme

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
<p>Cynthia Laflamme</p>
Cynthia Laflamme
La Voix de l'Est

(Waterloo) Dawson Lacroix, un jeune bambin de deux ans porté disparu en début de soirée, a été retrouvé mort dans un fossé à proximité de sa résidence à Waterloo- en Montérégie, selon sa famille.

«Il a été dans l'eau pendant quatre heures. On veut juste dire merci à tout le monde qui s'est déplacé pour essayer de le retrouver», a indiqué à La Presse le grand-père du jeune enfant Ronald Lacroix. 

Un important branle-bas de combat s'est mis en place hier soir à Waterloo pour retrouver l'enfant  porté disparu. Le petit Dawson Lacroix a été retrouvé inconscient peu avant 23 h dans un fossé, selon Mélanie Dumaresq, porte--parole de la Sûreté du Québec. Policiers, maîtres-chiens, pompiers, policiers spécialisés en mesures d'urgence et hélicoptères ont été à pied d'oeuvre pendant plus de quatre heures pour le retrouver.

«Il a été retrouvé dans un fossé rempli d'eau pas très loin de la maison dans un état critique et a été transporté au centre hospitalier le plus près», a indiqué Mme Dumaresq.

Le petit garçon aux cheveux blonds et aux yeux bleus, était à l'extérieur de la résidence familiale, située dans le secteur de la place Lavigne, avec des membres de sa famille lorsque ceux-ci l'ont perdu de vue quelques instants, pour une raison qu'on ignore, indique Mélanie- Dumaresq. Selon des membres de la famille, le souper était en préparation et il n'avait toujours pas fait de sieste. Il était donc fatigué et avait le ventre creux. 

Branle-bas de combat

Immédiatement après avoir remarqué la disparition du bambin, sa famille, des proches et les voisins ont commencé à fouiller le secteur, par ailleurs très boisé et comportant plusieurs marais. Les maîtres-chiens de la Sûreté du Québec ont rapidement été appelés et, pour ne pas nuire au travail de l'animal en estompant l'odeur du bambin, les policiers ont demandé aux proches d'interrompre- leurs recherches. 

En revanche, une quinzaine d'agents de la paix ont fouillé avec minutie les fossés du secteur de la place Lavigne et ceux de la rue Western- sur une bonne distance. Ils ont aussi fouillé les terrains des quatre résidences de la petite rue privée et le champ de la rue Western. 

Un hélicoptère muni d'une caméra thermique et les pompiers de Waterloo et de Shefford, eux aussi équipés de deux caméras thermiques, sont arrivés en renfort lorsque- la noirceur est tombée. 

La SQ a fait appel à son Unité d'urgence, dont l'équipe est spécialisée dans ce type de recherches. Elle a par exemple cartographié le secteur, en plus d'effectuer des recherches à pied et en véhicule tout terrain.

- Avec La Presse

Tous les détails dans notre édition de samedi

Abonnez-vous à La Voix de l'Est ou à LaVoixdelEstSurMonOrdi.ca

 

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer