Auger-Aliassime en quarts !

«Je suis ici pour jouer au tennis, pas... (photo Nicolas Racine)

Agrandir

«Je suis ici pour jouer au tennis, pas pour réaliser des exploits», a dit Félix Auger-Aliassime.

photo Nicolas Racine

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Granby) À chaque match qu'il gagne, le jeune homme réécrit le livre d'histoire de l'ATP.

Le meilleur joueur de tennis de 14 ans au monde est chez nous cette semaine.

Félix Auger-Aliassime a atteint les quarts de finale du 20e Challenger Banque Nationale, hier soir, lorsqu'il a vaincu Darian King, des Barbades, en des manches de 7-5 et 6-3 devant près de 1000 spectateurs en liesse au Tennis Granby.

À chaque match qu'il gagne, le Montréalais réécrit le livre d'histoire de l'ATP. Après être devenu le plus jeune joueur à se qualifier pour un Challenger, voilà qu'il devient le plus jeune joueur à accéder aux quarts de finale. Le ballon gonfle à chaque jour qui passe et personne ne sait quand il va éclater... si jamais il éclate.

«Honnêtement, je suis ici pour jouer au tennis, pas pour réaliser des exploits, a expliqué Auger-Aliassime. Je suis content de la manière dont je joue et je m'amuse. En même temps, je crois un peu plus en moi chaque jour. Pourquoi pas! , que je ne cesse de me répéter.»

Il y avait encore un peu plus de journalistes sur place hier pour voir évoluer le prodige. Le Globe and Mail s'est ajouté aux médias québécois. Et dans la journée d'hier, le quotidien français L'Équipe a parlé de lui sur son site web, même chose pour l'Américain Fox Sports.

À 18 h 30, ce soir, Auger-Aliassime affrontera Yoshihito Nishioka, quatrième favori. Encore une fois, le défi sera plus grand. Mais y a-t-il vraiment quelque chose d'impossible pour ce jeune homme?

«J'ai bien joué ce soir, a-t-il repris. Je voulais mieux servir et je l'ai fait. Après la pluie (ndlr: le match a été arrêté pendant une heure en début de deuxième set), j'ai éprouvé un peu de problèmes, car je voulais trop en faire. Mais je me suis calmé et j'ai réussi à retrouver mon rythme.»

Auger-Aliassime et King ont donné un bon spectacle. Il y a eu quelques très longs échanges qui ont été récompensés par de belles salves d'applaudissements.

«J'aime les longs échanges. Et j'aime de temps en temps y aller d'un amorti qui surprend l'adversaire. J'aime varier mon jeu.»

Le petit Félix, comme les gens l'appellent, a pris le service de son adversaire six fois. Et il a eu 20 points de bris contre neuf, un chiffre impressionnant.

Au sujet de son prochain match, l'adolescent a répété qu'il voulait simplement continuer à s'amuser.

«Je n'ai aucune pression. Chaque match qui s'ajoute est de l'ordre du boni. Je suis ici pour simplement prendre de l'expérience. Et c'est ce que je fais.»

Et en prenant simplement de l'expérience, il fait triper Granby et la planète tennis au complet.

Abonnez-vous à La Voix de l'Est ou à LaVoixdelEstSurMonOrdi.ca

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer