Granby : quatre applications mobiles lancées

Quatre applications mobiles pour Granby ont été lancées... (photo Janick Marois)

Agrandir

Quatre applications mobiles pour Granby ont été lancées hier. Il s'agit de la «première pierre d'un long processus de numérisation et de modernisation», selon le maire, Pascal Bonin.

photo Janick Marois

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Marie-France Létourneau
La Voix de l'Est

(Granby) Après les villes de Magog, Orford, Sherbrooke et Bromont, Granby prend le virage numérique. Quatre applications mobiles sont offertes tant aux touristes de passage dans la région qu'aux citoyens désireux de partager des idées ou bien à la recherche d'informations sur les événements, les attraits ou les commerces locaux.

Aux yeux du maire Pascal Bonin, la Ville jette ainsi «une première pierre à un long processus de numérisation et de modernisation» qui la mènera sur la voie des villes intelligentes. «Une longue série de changements profonds entre la Ville, les citoyens et leur mobilité» est à prévoir, a déclaré le maire hier, à l'occasion d'une conférence de presse tenue à l'hôtel de ville.

Pour l'heure, trois des quatre applications - Eventiz (événements), Streetartiz (attraits et oeuvres d'art) et Voxpopuliz (idées, suggestions) - sont déjà disponibles. La quatrième, Shopiz (commerces), le sera dans une semaine ou deux. Il s'agit des mêmes apps - gratuites et compatibles sur iPhone et Androïd - offertes entre autres à Bromont, mais personnalisées pour Granby.

La Ville de Granby, qui a travaillé sur ce projet avec Commerce et tourisme Granby et région, n'a pas déboursé un sou pour profiter de ces outils développés par les firmes Mobyview et Zoutiz. Les revenus seront plutôt générés par les publicités affichées sur ces sites, précise le maire. 

Les objectifs poursuivis avec le lancement de ces applications, selon Paul Forostowsky de Mobyview, sont d'augmenter de 20 % la durée du séjour des touristes et de faire croître de 10 % le chiffre d'affaires des commerçants.

Pas une, mais quatre

Granby aurait bien pu regrouper l'ensemble des informations dans une seule application mobile. Mais les données recueillies auprès des utilisateurs en auraient été du coup moins précises, est convaincu Pascal Bonin. Et «le nerf de la guerre, ce sont les données», ajoute-t-il. Le pari est donc fait que les propriétaires de téléphones intelligents n'hésiteront pas à multiplier les applications pour obtenir des informations sur Granby.

Les données recueillies permettront par exemple de dresser un portrait des habitudes de consommation dans la ville, de l'achalandage dans les attraits, les événements et les commerces, ainsi que des déplacements des visiteurs. «Ça va nous aider à nous enligner pour améliorer et bonifier l'offre touristique et commerciale de la région», fait valoir Sylvie Vandal, directrice générale par intérim de Commerce et tourisme Granby et région.

Les Granbyens devraient aussi y trouver leur compte. Ils sont même invités à ajouter du contenu (événements, idées, histoires, attraits, etc.) pour enrichir les applications mobiles, souligne Paul Forostowsky. Les informations seront néanmoins filtrées avant d'être mises en ligne, précise Mme Vandal. 

Selon celle-ci, le bilan de l'expérience sera effectué dans un an. D'autres annonces «au niveau technologique» seront par ailleurs effectuées cet automne, laisse savoir le maire Bonin, qui a participé le printemps dernier à une mission en Europe sur les villes intelligentes.     

 

Pour télécharger les applications, tapez Granby ou Tourisme Granby dans les App Stores.

Abonnez-vous à La Voix de l'Est ou à LaVoixdelEstSurMonOrdi.ca

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer