222 ans racontés en 90 minutes

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Antoine Lacroix
La Voix de l'Est

(Bromont) Les amateurs d'histoire peuvent en apprendre davantage sur le passé de la municipalité de Bromont, anciennement West Shefford, grâce aux visites guidées de Diane Potvin, de l'organisme Tourisme Bromont.

La dynamique dame, une Bromontoise de surcroît, connaît le passé de sa ville comme le fond de sa poche. Elle explique avec clarté toutes les étapes qui ont mené à Bromont, telle qu'on la connaît présentement.

La visite de la municipalité débute à côté du centre culturel John-Savage, première personne à poser ses bagages à l'endroit qui s'appelle Bromont aujourd'hui.

«John Savage, un Américain d'origine irlandaise, est le premier à venir, en 1793. Mais c'est seulement en 1888 que West Shefford fut nommé ainsi. Donc, pendant ce temps-là, ça n'avait pas de nom!», s'esclaffe Diane Potvin.

La visite, d'un peu plus d'une heure et demie, fait escale dans le cimetière anglican, où M. Savage est inhumé. Par la suite, le groupe en quête d'information arpente une bonne partie de la rue Shefford, où Mme Potvin fait quelques arrêts pour raconter une anecdote ou une histoire reliée au développement de la ville. Les amateurs peuvent observer la beauté de la rue Shefford, très active et colorée.

Plusieurs faits marquants sont expliqués: la construction des églises et des moulins, la venue de la reine d'Angleterre lors des Jeux olympiques, la fusion entre Bromont et West Shefford.

«La ville de Bromont a été fondée lors de l'été 1964 par la famille Désourdy. En hiver, la montagne accueille ses premiers skieurs. Et c'est lors de l'été 1966 que West Shefford est annexée à Bromont», relate l'excellente conteuse.

Lente expansion

L'augmentation de population se fait difficilement. En 1850, il y avait 86 habitants, à majorité anglophone. En 1900, West Shefford compte 360 citoyens, dont 260 canadiens-français. «Ce n'est pas comme aujourd'hui, où Bromont est prospère et possède une économie diversifiée. On a plusieurs commerces et le parc industriel est bien garni d'entreprises. Plus de 8000 personnes y habitent et ça augmente lors des fins de semaine», explique la dame de Tourisme Bromont, en ajoutant que la ville est également très touristique. On y accueille plus de 1,6 million de visiteurs par année.

Les visites se déroulent aux deux semaines et commencent à 11 h 30, le dimanche, à côté du centre culturel John-Savage. Le site web de Tourisme Bromont peut être consulté pour connaître l'horaire précis.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer