Bleuets : une année à oublier

Pierre Bell, copropriétaire des Petits fruits bio, à... (photo Alain Dion)

Agrandir

Pierre Bell, copropriétaire des Petits fruits bio, à Granby, a perdu 75% de sa production de bleuets à cause de la nuit glaciale du 22 au 23 mai, alors qu'il a fait -4 degrés Celcius.

photo Alain Dion

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Voix de l'Est

Les amoureux de la petite baie bleue attendent ce moment avec impatience. Celui de l'autocueillette du bleuet. Mais ils devront pour la plupart patienter jusqu'à 2016 avant d'avoir une récolte digne de ce nom. Tous les producteurs de bleuets de la région s'entendent pour dire qu'il s'agit d'une année à oublier en raison de l'hiver froid et du gel printanier de mai.

«C'est une année catastrophique», laisse tomber Mario Ravenelle, propriétaire de la bleuetière Bleu Ciel, située à Saint-Pie.

Celui-ci a perdu 75 à 80% de sa production, ce qui représente une perte financière de 45 000 à 50 000$. Dans son cas, c'est l'hiver frigorifique qui a fait mal. «Quasiment tous les bourgeons floraux des tiges qui étaient hors de la neige ont gelé durant l'hiver», explique-t-il.

Le producteur de bleuets de corymbe n'est pas le seul dans cette situation. «Je perds 80, 90% de ma production, estime Normand Delisle, de la bleuetière Les Delisle, à Brigham. C'est le gel de l'hiver, ce sont les temps froids en janvier et février qui ont fait que les bourgeons à fruits n'ont pas passés l'hiver.»

Il soutient qu'il lui est difficile de protéger ses plants vieux de 35 ans avec la neige, vu leur taille. Le froid a donc fait ses ravages.

Gel printanier

Pour d'autres producteurs, il s'agit de la nuit glaciale du 22 au 23 mai qui a tout gâché, alors qu'il a fait -4 degrés Celcius, notamment sur la terre des Petits fruits bio, à Granby. «On était en pleine floraison, indique le copropriétaire Pierre Bell, qui a perdu 75% de sa production de bleuets. Les pétales sont devenus tous transparents, ils ont gelé. C'est dommage parce qu'on était quand même assez bien passés au travers des froideurs de l'hiver.»

Jacques Gagnon, propriétaire de la bleuetière de Saint-Joachim-de-Shefford, croit aussi que le gel du mois de mai a été fatal pour 80% des fleurs. «On en arrache aussi», dit-il tout simplement.

Marie-Ève Marchand, de la Colline aux bleuets, située à Dunham, ne récolte quant à elle que 10% de sa production habituelle. «La dernière fois [qu'une aussi mauvaise saison] est survenue, c'était en 2003», se rappelle-t-elle.

Selon l'agronome qu'elle consulte, le problème vient non seulement de l'hiver trop froid, qui a affaibli les bourgeons à fruits, mais aussi du gel printanier. «Les bourgeons apparaissent vers le mois d'août, septembre, et ils restent fermés jusqu'au printemps suivant, explique Mme Marchand. Mais il faisait tellement froid [cet hiver] qu'ils ont brûlé. Ils étaient déjà pas mal endommagés et, comme on a eu un printemps avec beaucoup de froid en avril et en mai, ça a continué à les tuer.»

Il s'agit d'une saison désastreuse qui met une triste fin à un chapitre de sa vie, elle qui a vendu les lieux à de nouveaux propriétaires. Ceux-ci commenceront à s'occuper de la bleuetière après la saison actuelle. «C'est une saison à la fois écourtée et très peu productive. Ça finit mal l'aventure et ça commence mal pour les nouveaux...», souligne-t-elle.

un peu mieux pour deux bleuetières

Deux bleuetières de la région s'en tirent un peu mieux. Marie-Hélène Beauregard, de La Terre d'André, à Marieville, a une perte située entre 30 et 40%. Ses plants, de la variété patriote, ont bien résisté à l'hiver et il n'y a pas eu de gel en mai comme ailleurs, si bien qu'il y a des bleuets à cueillir depuis hier, indique-t-elle.

À la Bleuetière 235, à Saint-Paul-d'Abbotsford, «je m'en sors quand même bien si je me compare à d'autres, commente Johannie Maynard. J'ai à peu près 25% de pertes.» Pour elle aussi les plants de patriotes ont survécu à l'hiver et le gel printanier n'a pas touché sa terre.

Abonnez-vous à La Voix de l'Est ou à LaVoixdelEstSurMonOrdi.ca

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer