Charlotte: tête d'affiche à 16 ans

«La pression, quand tu fais du sport, ça... (photo La Presse)

Agrandir

«La pression, quand tu fais du sport, ça fait partie du jeu», explique Charlotte Robillard-Millette, qui s'est récemment hissée jusqu'au quatrième rang mondial chez les juniors.

photo La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Granby) À sa première visite à Granby, l'an dernier, Charlotte Robillard-Millette a atteint le deuxième tour du tableau principal. Et puisqu'elle s'est récemment hissée jusqu'au quatrième rang mondial chez les juniors à la suite de ses succès aux Internationaux d'Australie et à Roland-Garros, elle constitue une des têtes d'affiche du

20e Challenger Banque Nationale. À 16 ans, elle a déjà de la pression sur les épaules.

«La pression, quand tu fais du sport, ça fait partie du jeu, lance l'athlète de Blainville. En même temps, il faut relativiser les choses. Je veux gagner le plus de matchs possible, c'est vrai, mais je peux être éliminée au premier tour après avoir joué du gros tennis. Il y a le résultat, mais il y a aussi la performance...»

Robillard-Millette affirme qu'elle est heureuse de renouer avec Granby.

«J'ai tout de suite vu l'année dernière que c'était une excellente ville de tennis. Il y a du monde dans les gradins, les amateurs sont des connaisseurs et le tournoi est très bien organisé. C'est l'fun parce que c'est chez nous, au Québec. Et les occasions de jouer à la maison, devant parents et amis, restent très rares.»

Wimbledon

Charlotte Robillard-Millette arrive tout juste d'Angleterre, elle qui s'est inclinée au deuxième tour du tournoi junior de Wimbledon. Septième favorite, elle s'attendait à mieux.

«Ça n'a pas fonctionné à mon goût, c'est clair, dit celle qui frappe de la gauche. Par contre, tu ne peux pas revenir déçue de Wimbledon... du moins la première fois. On parle ici du tournoi le plus prestigieux au monde et il y a un petit quelque chose d'intimidant là. Mais je vais y retourner et ce sera mieux la prochaine fois, je vous le garantis!»

Robillard-MIllette est habitée par cette détermination qui rappelle Eugenie Bouchard. Eugenie à ses débuts, diront certains. Mais les comparaisons entre les deux blondes sont là et elles sont nombreuses.

«Je l'ai déjà dit, je ne suis pas Eugenie. En même temps, c'est flatteur d'être comparée à une des meilleures joueuses au monde, qu'importe si elle connaît des difficultés présentement. Eugenie a réussi à faire ce qu'aucune Québécoise n'avait réussi à faire avant elle. Je ne suis pas Eugenie, je vais faire mon chemin à moi, mais elle reste une athlète qui m'inspire.»

Elle l'a déjà clamé haut et fort: elle veut remporter un tournoi du Grand Chelem. Comme Eugenie l'a déjà clamé.

«Je pense qu'il faut viser haut pour avoir du succès. Mais surtout, il faut travailler fort. C'est vrai que j'ai une bonne année, mais il n'y a jamais rien d'acquis. Dans le fond, tu es aussi bonne que ton dernier tournoi...»

La Coupe Rogers

Et d'ici à ce qu'elle participe au volet junior des Internationaux des États-Unis au mois de septembre, Robillard-Millette fera quelques autres tournois. Pariez qu'elle recevra une invitation pour la Coupe Rogers, dont la version féminine aura lieu à Toronto au mois d'août.

«Je ne sais pas ce que Tennis Canada me réserve au sujet de la Coupe Rogers. La meilleure façon d'y participer, c'est de jouer du gros tennis d'ici là. Quand tu joues bien, le reste suit toujours...»

En regardant devant elle, elle semble privilégier la carrière professionnelle aux études et au tennis dans un collège américain. Comme Eugenie...

«On verra bien. À l'automne, je vais entreprendre mon cinquième secondaire. À l'heure où on se parle, devenir professionnelle d'ici quelques années est mon premier choix. Mais il peut encore arriver tellement de choses...»

Et en attendant, il y a Granby. Aujourd'hui, maintenant.

Abonnez-vous à La Voix de l'Est ou à LaVoixdelEstSurMonOrdi.ca

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer