Incendie suspect à Cowansville

Il ne restait plus grand-chose de la façade... (photo Alain Dion)

Agrandir

Il ne restait plus grand-chose de la façade arrière du multilogements lors du passage de La Voix de l'Est sur les lieux hier.

photo Alain Dion

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
<p>Marie-Ève Martel</p>
Marie-Ève Martel
La Voix de l'Est

(Cowansville) Près d'une soixantaine de pompiers ont passé la nuit de dimanche à hier à combattre un violent incendie survenu dans un édifice à logements de Cowansville au coin des rues Church et Place Philippe Fortin. Comme il s'agit du même bâtiment où la Sûreté du Québec a procédé à une perquisition en lien avec le trafic de drogue, jeudi dernier, le corps policier provincial fera enquête sur ce sinistre considéré comme suspect.

Vers 23 h 30, les pompiers ont été appelés à intervenir au 120 rue Church, sur ce que le directeur du Service de la sécurité incendie de Cowansville, Gilles Deschamps, qualifie «d'incendie majeur».

«On est arrivés et le balcon de la cour arrière brûlait, puis on a constaté un embrasement généralisé. Le vinyle d'un bâtiment adjacent avait commencé à fondre», décrit M. Deschamps.

Le renfort des sapeurs des municipalités voisines de Dunham, Sutton, Farnham, Bromont, Waterloo et Lac-Brome a été nécessaire. Les dizaines de pompiers sont finalement venues à bout du brasier tôt hier matin. Ils ont quitté les lieux vers 7 h 30.

Personne n'a cependant été blessé au cours de la nuit.

Perte totale

La force des flammes a gravement endommagé l'édifice, qui est une perte totale. D'ailleurs, il ne restait plus grand-chose de la façade arrière du multilogements lors du passage de La Voix de l'Est sur les lieux hier. «Il n'y a plus de toit et beaucoup de dommages. Ils vont devoir mettre la pelle mécanique dedans», commente le directeur Deschamps.

L'âge du bâtiment, qui aurait été construit en 1923, a compliqué l'intervention. «C'était un bâtiment solide. Avec l'entretoit, le travail a été plus pénible», explique M. Deschamps.

L'édifice de deux étages, qui appartient à un résidant de la municipalité de Mont-Saint-Grégoire, compte quatre logements, selon le rapport d'évaluation foncière. Sa plus récente évaluation en établit la valeur, terrain inclus, à 191 900$.

Incendie suspect

M. Deschamps confirme que la source de l'incendie est suspecte et qu'il s'agit du même bâtiment dans lequel la SQ s'est présentée jeudi dernier pour y effectuer une perquisition en lien avec le trafic de drogue. Un homme de 34 ans dont l'identité n'a pas été révélée avait été arrêté au cours de l'opération. Il a été libéré avec sommation et devrait comparaître ultérieurement pour faire face à des accusations de possession de stupéfiants et de bris de condition. Environ 180 grammes de cannabis en vrac avaient aussi été saisis dans le logement situé au deuxième étage de l'immeuble.

Étant donné les circonstances, l'enquête a été transférée à la Sûreté du Québec. «La scène est protégée et un technicien en scène d'incendie s'est rendu sur les lieux», indique la porte-parole Aurélie Guindon.

Il n'a pas été possible d'en apprendre davantage hier sur la cause du sinistre.

Abonnez-vous à La Voix de l'Est ou à LaVoixdelEstSurMonOrdi.ca

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer