Rue Victoria : la Ville vend un terrain

La société de gestion immobilière sherbrookoise Place Andrew... (photo Alain Dion)

Agrandir

La société de gestion immobilière sherbrookoise Place Andrew Paton s'est portée acquéreuse d'une propriété de la Ville au 130, rue Victoria, soit non loin de l'immeuble qu'elle possède déjà au 30, rue Dufferin.

photo Alain Dion

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Marie-France Létourneau
La Voix de l'Est

(Granby) La société de gestion immobilière sherbrookoise, Place Andrew Paton, s'est portée acquéreuse, au coût de 231 262 $, du terrain situé au 130, rue Victoria et mis en vente par la Ville de Granby en mai dernier. Pour l'heure, l'entreprise n'a toutefois aucun projet précis pour sa nouvelle propriété.

«C'est un investissement. On n'a aucune idée encore de ce qu'on va faire», a affirmé à La Voix de l'Est le président de la société de gestion immobilière, François Picard.

L'entreprise, propriétaire d'édifices à bureaux et commerciaux, est cependant déjà implantée dans le secteur puisqu'elle est propriétaire de l'immeuble sis au 30 rue Dufferin, où se trouvent Les services exp.

À titre de voisin du terrain à vendre, Place Andrew Paton fait d'ailleurs partie de la quinzaine de propriétaires à qui la propriété aux formes très particulières a été offerte. Le lot a été proposé à des citoyens, entrepreneurs, commerçants ou institutions des rues Principale, Dufferin et Court, dont la commission scolaire du Val-des-Cerfs, la Fondation du CHSLD Horace-Boivin, Bell Canada et le restaurant Di Carlo.

Le prix du terrain, qui a une superficie de 15 417,47 pieds carrés, a été fixé à 15 $ le pied carré par la Ville de Granby. L'offre d'achat de Place Andrew Paton correspond au prix demandé.

La propriété vendue, qui ne compte qu'un garage en guise d'immeuble, n'a pas à proprement parler pignon sur la rue Victoria. On y accède par celle-ci, mais elle est enclavée par la commission scolaire et les immeubles situés au 40, 50, 54 et 60, rue Dufferin. 

La Fondation du CHSLD Horace-Boivin avait conclu un bail (au coût de 1 $ par terme de cinq ans) avec la Ville pour louer de l'espace dans le garage et utiliser le terrain en guise de stationnement. Organisme sans but lucratif, le club de soccer Le Cosmos de Granby utilisait aussi les lieux gratuitement aux fins d'entreposage. Mais les baux des deux organismes n'ont pas été renouvelés à la fin de l'année 2014.

La Ville était propriétaire du site depuis 1976. Elle utilisait aussi le garage en guise d'entrepôt. Mais le besoin étant devenu inexistant, il a été convenu de vendre le terrain, a expliqué hier le directeur des finances de la Ville, Jean-Pierre Renaud.   

Abonnez-vous à La Voix de l'Est ou à LaVoixdelEstSurMonOrdi.ca

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer