Bernie, l'authentique et le bien-aimé

Christie Bruyette, une résidente de Swanton au Vermont,... (photo Maxime Massé)

Agrandir

Christie Bruyette, une résidente de Swanton au Vermont, estime que la candidature de Bernie Sander amène un vent de fraîcheur dans la campagne présidentielle de 2016. «Il a beaucoup à offrir et il a prouvé à répétition qu'il était là pour les bonnes raisons. Si j'avais un million, je le lui donnerais avec plaisir pour l'aider dans sa campagne.»

photo Maxime Massé

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Maxime Massé
La Voix de l'Est

(SWANTON, VERMONT) Une petite tournée de l'autre côté de la frontière suffit pour réaliser que Bernier Sanders jouit d'un fort capital de sympathie au Vermont, l'État où il a fait sa marque comme politicien après s'y être installé au milieu des années 60.

«Bernie, c'est un battant. Il est authentique. Je l'aime beaucoup. Je pense qu'il représenterait bien la classe moyenne et qu'il pourrait faire de bonnes choses pour notre pays», estime Christie Bruyette.

Cette résidante de Swanton juge que sa candidature amène un vent de fraîcheur dans la campagne présidentielle de 2016. «Il a beaucoup à offrir et il a prouvé à répétition qu'il était là pour les bonnes raisons. Si j'avais un million, je le lui donnerais avec plaisir pour l'aider dans sa campagne.»

Mme Bruyette confie qu'elle ne se serait probablement pas déplacée pour voter aux élections primaires si Sanders n'était pas de la course. Elle assure maintenant savoir à côté de quel nom elle inscrira un X.

«Les gens d'ici le connaissent bien et savent ce qu'il défend. Personnellement, je ne le vois pas battre Hillary Clinton, mais j'aime croire qu'il a tout de même une chance, même s'ils n'ont pas du tout les mêmes moyens financiers.»

D'autres citoyens de Swanton ont aussi affirmé ne pas être étonnés de le voir grimper dans les sondages. «Il est fabuleux. Il a été un bon maire (à Burlington), il a été un bon membre du congrès et il est toujours un bon sénateur pour le Vermont», indique une dame âgée qui a préféré ne pas s'identifier.

Pour elle, c'est la sincérité de M. Sanders, une vertu rare en politique à ses yeux, qui joue d'abord en sa faveur. «Il est honnête et direct. On voit qu'il ne joue pas de jeu. Il parle pour la classe moyenne et n'agit pas comme un caméléon. Il est toujours resté le même au fil des ans.»

Pas l'unanimité

Les opinions politiques étant toutefois vives et polarisées chez nos voisins du Sud, Sanders ne fait pas l'unanimité même dans l'État qu'il représente au sénat depuis 2007.

«Je n'aime pas Bernie Sanders, il est trop libéral. Il est bien trop à gauche pour moi. Je suis surpris qu'autant de personnes aient l'intention de voter pour lui», lance Marco Voerman.

«Je ne pense pas qu'il comprend bien les enjeux économiques. Il semble croire que taxer davantage les riches va régler tous nos problèmes. C'est une approche qui ne m'attire pas», poursuit ce Vermontois qui se dit plutôt un partisan du candidat républicain, Jeb Bush.

Mais même chez certains électeurs se disant conservateurs, Sanders parvient à s'attirer quelques éloges. C'est notamment le cas de Gary Rice qui louange les efforts qu'il a déployés pour défendre les droits des vétérans, en particulier ceux du Vietnam.

«Je pense que tout le monde aime bien Bernie. Tout le monde connaît bien son parcours. Les gens apprécient qu'il ne change pas ses opinions politiques au gré du vent. J'ai moi-même du respect pour un politicien qui tient le même discours année après année», dit-il.

Il dit même avoir songé à voter pour lui avant que le magnat de l'immobilier Donald Trump ne fasse le saut dans la campagne présidentielle. Ce dernier est pourtant campé très à droite sur l'échiquier politique contrairement à Sanders, qui représente l'aile progressiste du Parti démocrate.

«Je ne suis pas d'accord avec tout ce qu'il propose, mais je le respecte. Entre lui et Hillary Clinton, je choisirais Bernie demain matin. Il a mis le Vermont sur la mappe et il a certaines bonnes idées, mais c'est une autre histoire de les mettre en application», note M. Rice.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer