Le meurtrier présumé retrouvé mort dans sa voiture

C'est dans le chemin Chaput à Roxton Pond... (photo Catherine Trudeau)

Agrandir

C'est dans le chemin Chaput à Roxton Pond que la voiture du suspect a été retrouvée.

photo Catherine Trudeau

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
<p>Cynthia Laflamme</p>
Cynthia Laflamme
La Voix de l'Est

(Roxton Pond) Au terme de près de 24 heures de recherches et d'enquête, la chasse à l'homme pour épingler le présumé auteur d'un double meurtre et d'autant de tentatives de meurtre, Daniel Massé, s'est terminée hier après-midi lorsque sa voiture a été retrouvée à Roxton Pond. Tout porte à croire que le corps inanimé retrouvé à l'intérieur du véhicule serait celui du tireur.

Ce sont les personnes chez qui Massé s'était réfugié hier soir après son présumé crime qui ont alerté les policiers de la Sûreté du Québec de la présence de la voiture recherchée dans le chemin Chaput, hier après-midi.

Mercredi soir, dans sa fuite, Massé s'était présenté chez la soeur d'une ancienne connaissance. Claudette Chaput, qui habite Roxton Pond, a trouvé le suspect sur son balcon, vers 20 h 30. «Il était gelé ben dur», racontent Mme Chaput et son ami, Roland Dumaine.

Lors de la visite indésirée de Massé, ils ne connaissaient rien de l'implication de l'homme dans la fusillade de Marieville. Lorsqu'il a vu les nouvelles et reconnu la description du suspect, M. Dumaine a quitté son appartement d'Acton Vale pour aller aviser et rassurer son amie. C'est en empruntant le petit chemin Chaput qu'il a remarqué un véhicule correspondant à la description de la voiture du suspect dans un chemin menant à un chalet. Après vérification du numéro de plaque d'immatriculation, celle-ci correspondait avec l'automobile recherchée. Les deux amis ont immédiatement téléphoné à la Sûreté du Québec.

«À l'intérieur, on a retrouvé un homme inanimé», a expliqué le sergent Claude Denis, porte-parole de la SQ, lors d'un point de presse en fin d'après-midi.

Aucun détail sur les blessures mortelles n'a été fourni, mais les policiers parlent d'une mort «évidente». Une identification formelle devra être réalisée par le coroner, mais tout porte à croire qu'il s'agit de Daniel Massé. Le corps et la voiture étaient toujours sur les lieux à la tombée de la nuit.

Se chercher un abri

Mais que s'est-il passé mercredi soir à Roxton Pond? L'ancien agriculteur a tenu des propos incohérents, sous l'effet de substances illicites. Il a parlé de choses et d'autres, de tuer des pédophiles, par exemple, mais jamais il n'a abordé le sujet de la fusillade, disent-ils. «D'après moi, il cherchait un trou où se cacher, commente aujourd'hui l'homme âgé de 76 ans, qui a fait preuve de courage et de sang froid. On ne pensait pas avoir des affaires de même ici!»

Massé connaissait le défunt frère de Mme Chaput, décédé il y a plusieurs mois. Elle ne l'avait vu qu'à une ou deux reprises depuis. Même si elle l'avait vu drogué par le passé, «j'aurais jamais pensé ça de lui(ndlr: en faisant référence à la fusillade)», soutient-elle.

Mme Chaput et M. Dumaine ont mis 1 h 30 à convaincre Daniel Massé de quitter. Qui plus est, la résidante de Roxton Pond dit avoir été incommodée par de nombreux appels téléphoniques de Massé tout au long de la nuit jusqu'en matinée. Elle affirme aussi qu'une dame, qui prend soin de ses animaux de ferme, n'a pas vu le véhicule noir en venant la visiter, vers 8 h hier matin.

  

- Avec la collaboration de Karine Blanchard

Abonnez-vous à La Voix de l'Est ou à LaVoixdelEstSurMonOrdi.ca

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer