• La Voix de l'Est > 
  • Actualités 
  • > «Un modèle à suivre» :  Granby hôte du lancement de la neuvième Campagne d'arrachage d'herbe à poux 

«Un modèle à suivre» :  Granby hôte du lancement de la neuvième Campagne d'arrachage d'herbe à poux

«Plus on va arracher d'herbe à poux, plus... (photo Janick Marois)

Agrandir

«Plus on va arracher d'herbe à poux, plus on va passer un bel été», a dit hier la directrice générale de l'Association pulmonaire du Québec, Dominique Massie, dans le cadre du lancement de la Campagne provinciale d'arrachage d'herbe à poux, effectué à Granby.

photo Janick Marois

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Marie-France Létourneau
La Voix de l'Est

(Granby) Une personne sur six est allergique à son pollen au Québec. Elle entraîne des coûts de santé de plus de 157 millions$ chaque année. L'herbe à poux est un cauchemar pour plusieurs. La neuvième Campagne provinciale d'arrachage de l'herbe à poux a été lancée hier à Granby.

Pourquoi à Granby? Parce que la Ville «est un modèle à suivre», a souligné d'entrée de jeu Dominique Massie, directrice générale de l'Association pulmonaire du Québec (APQ), à l'origine de la campagne provinciale.

Cela fait cinq ans que Granby a pris les choses en main pour lutter contre l'herbe à poux. Une règlementation a été adoptée pour obliger les propriétaires de terrains à arracher la plante indésirable entre le 15 juillet et le 1er août. Les balais mécaniques de rue sont dorénavant munis de brosses spéciales pour arracher les herbes sur le bord des trottoirs. Les terrains vagues de la Ville sont passés au peigne fin pour déloger l'herbe à poux. Et la patrouille verte intervient auprès des propriétaires lorsqu'elle note sa présence.

La campagne de mobilisation de Granby contre l'herbe à poux a par ailleurs valu à la Ville d'être finaliste dans la catégorie «Information, sensibilisation, éducation» à la dernière édition des prix Conscientia.

Il reste cependant encore du travail à faire auprès des institutions et des industries, a souligné le coordonnateur en environnement à la Ville, Serge Drolet.

On arrache

Le message véhiculé hier est très simple: l'herbe à poux doit être arrachée, et ce, deux fois par été, à la mi-juillet et à la mi-août. «Plus on va en arracher, plus on va passer un bel été», affirme la DG de l'Association pulmonaire du Québec. L'herbe à poux, à ne pas confondre avec l'herbe à puce, est responsable de l'aggravation des symptômes de l'asthme chez 50% des personnes qui en sont atteintes, souligne Mme Massie.

«C'est notre action commune qui va réduire l'impact de l'herbe à poux. J'y crois», renchérit Serge Drolet. Un seul plant contient en moyenne... 40 000 grains de pollen, souligne-t-il.

L'arrachage avant la floraison est un moyen efficace pour réduire les symptômes (congestion, écoulement nasal, irritation des yeux, etc.) auprès des personnes allergiques, a pour sa part souligné la directrice des programmes de soutien, d'éducation et de sensibilisation à l'Association pulmonaire du Québec, Geneviève Tremblay.

L'herbe à poux diminue la qualité de vie des gens qui souffre d'allergies. Elle cause des troubles de sommeil, d'humeur et diminue la productivité au travail, cite-t-elle entre autres.

À Granby seulement, les pertes économiques (absentéisme et autres) liées annuellement à l'herbe à poux seraient de 1,6 million$, a relevé le maire suppléant, Éric Duchesneau.

Capsule historique: ce n'est pas d'hier que l'herbe à poux est qualifiée de plante indésirable, selon Mme Massie. «Le frère Marie Victorin (le botaniste auteur de la Flore laurentienne en 1935) avait dit qu'on doit l'éradiquer», glisse la directrice générale de l'APQ.

Le mois dernier, l'APQ et la Ville de Granby ont par ailleurs invité l'ensemble des municipalités du Québec à lutter contre l'herbe à poux. Plusieurs villes ont répondu à l'appel, dont Labelle, Mont-Laurier, Sainte-Julie, Val-David, Nicolet, Boucherville, Victoriaville et, pour la première fois, Montréal, se réjouit Dominique Massie.

Abonnez-vous à La Voix de l'Est ou à LaVoixdelEstSurMonOrdi.ca

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer