Brome-Missisquoi : Aucun décès sur les routes pour la première fois

Malgré un parc automobile en croissance, aucun décès... (Photo Janick Marois)

Agrandir

Malgré un parc automobile en croissance, aucun décès n'a été déploré sur les routes de la région au cours de la dernière année d'opérations - une première, mais aussi une grande fierté pour le capitaine Yanick Ferland, directeur du poste.

Photo Janick Marois

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
<p>Marie-Ève Martel</p>
Marie-Ève Martel
La Voix de l'Est

(Dunham) Avec un excellent bilan routier et une criminalité en baisse, 2014-2015 fut somme toute une bonne année pour le poste de la MRC de Brome-Missisquoi de la Sûreté du Québec.

Malgré un parc automobile en croissance, aucun décès n'a été déploré sur les routes de la région au cours de la dernière année d'opérations - une première, mais aussi une grande fierté pour le capitaine Yanick Ferland, directeur du poste. Celui-ci attribue ce succès au travail concerté de l'ensemble du personnel, mais aussi d'un partenariat avec les corps de police municipaux, les élus et les citoyens.

«On a tissé un lien de confiance très étroit avec la communauté de Brome-Missisquoi, renchérit l'agent Hugo Lizotte. Ça fait que les gens ont moins de réticence à nous appeler.»

Le bilan global pour les collisions, toutes catégories confondues, affiche une baisse marquée de 14 % par rapport à la moyenne des quatre dernières années, se chiffrant à 962. Les collisions matérielles sont celles ayant le plus diminué, avec une chute de 19 %. «Malgré une augmentation du nombre de véhicules, jamais on n'a eu un aussi beau bilan. C'est clair que le travail policier en communication et en prévention donne des résultats», a lancé M. Ferland.

«On a révisé nos méthodes d'analyse des accidents, et on les cartographie pour identifier les lieux les plus accidentogènes, poursuit le capitaine. Ça peut aussi s'expliquer par le fait que les gens sont de plus en plus prudents et responsables. Notre stratégie de communication porte aussi ses fruits, mais il faut demeurer présents et interventionnistes pour que le message persiste.»

Entre le 1er avril 2014 et le 31 mars dernier, les agents du poste ont mené 9295 interventions liées à la sécurité routière. 2565 constats ont par la suite été émis, une progression d'à peine 1 % par rapport aux quatre dernières années. Les principales causes d'accident demeurent la vitesse, le non-port de la ceinture de sécurité, la conduite avec les capacités affaiblies ou en état d'ébriété, et le cellulaire au volant, une habitude de plus en plus préoccupante. «Il faut continuer à intervenir et à marteler le message», affirme M. Ferland.

Moins de crimes

La SQ a par ailleurs dénombré un moins grand nombre de crimes contre la personne durant la dernière année, avec une nette amélioration du bilan, 17,6 % par rapport à la moyenne des quatre dernières années. «C'est une bonne nouvelle en soi, les gens se respectent plus entre eux», se réjouit le capitaine Ferland.

Les crimes contre la propriété sont également en chute libre de 30 %. À eux seuls, les vols d'automobiles accusent un recul de 47 %, alors qu'on a dénombré 38,7 % d'introductions par effraction de moins. Seul le nombre de cas de recels est à la hausse, ce qui s'explique par un plus haut taux de résolution de crimes. À titre d'exemple, Pascal Courtemanche, sergent et chef d'équipe au département des enquêtes, rappelle le vol de iPad dans une école secondaire, survenu l'an dernier. «Grâce à notre travail d'enquête, on a pu lier les voleurs, trouver les receleurs et les endroits où ont été vendus les iPad, qu'on a pu récupérer. Tout ça a mené à des accusations supplémentaires», raconte-t-il.

Projets porteurs

Plusieurs projets ont porté leurs fruits, à commencer par le Projet Tranquille en ville, qui n'a cependant pas été reconduit cette année.

Le projet régional de desserte récréotouristique a également apporté des résultats satisfaisants. Les opérations de surveillance des véhicules hors route - motoneiges, quads et embarcations nautiques, entre autres - sont d'ailleurs de retour cet été.

Le projet-pilote de sonomètre, réalisé en partenariat avec la Société d'assurance automobile du Québec (SAAQ), a permis la vérification de 50 motos et l'émission de 19 constats d'infraction liés à des systèmes d'échappement non conformes, et ce, au cours de six opérations. Les policiers poursuivront le travail en ce sens cette année.

Du côté de la sensibilisation et de la prévention, les agents de Brome-Missisquoi ont poursuivi la campagne de sécurité à vélo, où les usagers de la route ont été sensibilisés au partage des voies. D'ailleurs, aucune plainte ni accident ou incident n'a été rapporté au cours de la dernière année.

Le projet Impact, où 3000 personnes ont assisté à une simulation d'accident, a lui aussi donné de bons résultats et sera reconduit aux deux ans.

Seule ombre au tableau, ou presque: malgré beaucoup d'efforts, le nombre de fausses alarmes demeure pratiquement le même, accaparant 18 % des appels logés aux services d'urgence.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer