• La Voix de l'Est > 
  • Actualités 
  • > Agrandissement des écoles Saint-Vincent et Jean-XXIII : le Conseil du Trésor donne son aval 

Agrandissement des écoles Saint-Vincent et Jean-XXIII : le Conseil du Trésor donne son aval

Le 29 juin dernier, Ange-Gardien a présenté un... (photo tirée d'un diaporama)

Agrandir

Le 29 juin dernier, Ange-Gardien a présenté un tour d'horizon du projet d'agrandissement de l'école Jean-XXIII lors d'une soirée d'information.

photo tirée d'un diaporama

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
<p>Marie-Ève Martel</p>
Marie-Ève Martel
La Voix de l'Est

(Saint-Césaire) Québec dit oui à l'agrandissement des écoles primaires d'Ange-Gardien et de Saint-Césaire. Le Conseil du Trésor a récemment donné le feu vert pour ajouter l'équivalent d'une quinzaine de classes dans les écoles Jean-XXIII et Saint-Vincent, leur octroyant une aide financière respective de cinq et six millions de dollars.

Le porte-parole du ministère de l'Éducation, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche, Pascal Ouellet, a confirmé à La Voix de l'Est que l'agrandissement des deux écoles pouvait aller de l'avant, mais a indiqué que les détails de chacun des projets seraient révélés au moment d'en faire l'annonce officielle, à une date pour l'instant inconnue.

Une excellente nouvelle pour la Commission scolaire des Hautes-Rivières, a affirmé la présidente Andrée Bouchard, lors d'un entretien téléphonique en fin de journée. «On est très heureux que le gouvernement ait écouté les communautés», a-t-elle commenté.

Rappelons qu'en novembre, des familles de Saint-Césaire avaient manifesté dans les rues pour protester contre le transfert éventuel de 175 élèves vers l'école primaire d'Ange-Gardien. On estimait par ailleurs à 70 le nombre d'écoliers gardangeois qui auraient dû être changés d'école d'ici cinq ans.

Devant le tollé, la commission scolaire avait amendé une proposition pour demander à Québec d'agrandir les deux écoles pour éviter que les élèves en surplus de l'une ne soient transférés dans l'autre en 2018-2019.

Projet bonifié

D'un coût total estimé à 7,39 M$, le projet d'agrandissement de l'école Jean-XXIII d'Ange-Gardien doterait celle-ci de cinq nouvelles classes et d'un gymnase double, qui servirait également de salle multifonctionnelle pour la population locale.

La municipalité alloue actuellement un local de l'hôtel de ville pour diverses activités sportives et sociales, mais la demande est telle qu'il ne peut plus y suffire. L'ajout d'un second gymnase à l'école viendra pallier ce manque, c'est pourquoi Ange-Gardien compte financer l'ajout du second plateau sportif.

Un règlement d'emprunt de 1,37 million de dollars sur 25 ans a été adopté en ce sens lors de la séance du conseil municipal de lundi soir. Pour les contribuables, cela représenterait, à un taux de 5 %, une contribution de 2,4 cents par 100 $ d'évaluation, soit une hausse du compte de taxes de 48 $ annuellement pour une résidence évaluée à 200 000 $.

Actuellement, le gymnase a une superficie de 1549 mètres carrés. Au terme des travaux, il comptera 2197 mètres carrés, dont 562 seront payés par la municipalité, qui pourra néanmoins utiliser la salle et quelques locaux d'entreposage, qu'elle partagera avec l'école. On y trouvera aussi des installations sanitaires supplémentaires et un espace «traiteur», selon un diaporama présenté aux Gardangeois le 29 juin dernier.

La clientèle scolaire aura priorité durant les heures d'ouverture de l'école.

SAINT-CÉSAIRE

La situation est toute autre à Saint-Césaire, qui sera confrontée à de douloureuses décisions. La proposition d'agrandissement de la commission scolaire prévoyait que dix nouvelles classes seraient ajoutées aux 22 que l'école Saint-Vincent compte à l'heure actuelle.

Déjà, la municipalité pourrait devoir exproprier jusqu'à neuf résidences voisines de l'école, pour fournir les quelque 20 000 pieds carrés nécessaires à la réalisation des travaux, dont le coût et la teneur n'ont pas été dévoilés. Étant donné la nature délicate du dossier, Saint-Césaire a toujours affirmé vouloir prendre connaissance des plans de la commission scolaire avant d'aller de l'avant et de confirmer le nombre exact d'expropriations.

Celles-ci sont estimées à une somme de 2,5 à 3,5 millions, selon le rapport de l'évaluateur chargé d'établir la valeur des résidences visées. Dans son programme triennal d'immobilisations pour l'année 2015, présenté en décembre, Saint-Césaire prévoyait déjà un emprunt à long terme de trois millions de dollars pour acquérir les terrains, mais la municipalité avait fait savoir qu'un registre entraînant un possible processus référendaire sur le règlement d'emprunt serait tenu en temps et lieu. D'autres sources de financement sont aussi à l'étude.

Plus de 450 élèves fréquentent l'école Saint-Vincent actuellement.

Dans les deux cas, les travaux pourraient débuter dès la prochaine rentrée scolaire afin d'accueillir les élèves à la rentrée suivante, en 2016. En principe, les agrandissements devraient être complétés pour la rentrée 2017-2018.

Abonnez-vous à La Voix de l'Est ou à LaVoixdelEstSurMonOrdi.ca

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer