Cet été à Montréal : Marie-Ève Janvier rend hommage à Plamondon

À compter du 16 juillet au Qube de Montréal,... (photo La Presse)

Agrandir

À compter du 16 juillet au Qube de Montréal, Marie-Ève Janvier chantera Plamondon, en compagnie d'une poignée d'artistes, dont son conjoint Jean-François Breau.

photo La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Isabel Authier
Isabel Authier
La Voix de l'Est

(Granby) Cet été, Marie-Ève Janvier fera revivre les plus grandes oeuvres écrites par Luc Plamondon au cours de ses 45 ans de carrière.

Dans cette aventure montréalaise simplement intitulée Plamondon, la chanteuse sera accompagnée de son conjoint Jean-François Breau, de Brigitte Boisjoli, Johanne Blouin et Martin Giroux. Des invités-surprises se joindront également aux interprètes selon les spectacles.

Pour le couple Janvier-Breau, l'offre était difficile à refuser... «C'est très flatteur d'avoir été choisis. C'est Gregory Charles - le producteur et metteur en scène - qui nous a d'abord appelés. Par la suite, on faisait un spectacle avec l'OSM et Luc était là comme invité d'honneur. On ne l'avait pas vu depuis quelques années. Il savait que Gregory nous avait approchés, alors il est tombé en mode proposition de chansons!»

Lorsque La Voix de l'Est l'a jointe la semaine dernière, la jeune femme était en pleine période de répétitions. Sous l'oeil attentif - très attentif - du parolier lui-même, souligne-t-elle. «Luc est présent à toutes les répétitions. Il donne son opinion, nous raconte des anecdotes sur les chansons. C'est un honneur de chanter devant lui et d'avoir ses commentaires.»

N'est-ce pas un peu stressant? «Oui et non. Luc est comme un papa spirituel, très protecteur de ses interprètes. Il est tout un coach!»

L'interprète l'admet sans détour: Luc Plamondon a joué un rôle capital dans sa vie. «J'avais 12 ans quand on m'a appelée la première fois pour la version originale de Notre-Dame de Paris. Je ne savais même pas qui était Plamondon! Mes parents avaient dû m'expliquer. J'étais trop jeune à l'époque pour y prendre part, mais Luc est un des premiers qui m'a fait confiance et qui m'a donné ma chance. Et c'est un de nos plus grands auteurs.»

Souvenirs

Entre toutes, laquelle demeure sa chanson favorite de Plamondon? «C'est difficile de battre Vivre, car c'est avec cette chanson que j'ai auditionné pour Notre-Dame de Paris quelques années plus tard... J'ai grandi dans les comédies musicales et ça reste une de mes chansons préférées», glisse-t-elle.

On connaît la suite. C'est aussi sur cette production qu'elle a croisé pour la première fois son Jean-François.

Tout naturellement, Marie-Ève chantera donc Vivre au cours du spectacle hommage. En rappel de Plamondon, elle devrait aussi interpréter Hymne à la beauté du monde. «Selon moi, c'est une des plus belles chansons qui existe... Elle passe à travers les époques.»

Spectacle interactif

Comme Gregory Charles en a l'habitude, Plamondon se déroulera en mode interactif. Avant d'assister à la représentation, les spectateurs seront notamment invités à remplir un questionnaire pour déterminer le choix des chansons, ce qui influencera le cours de chaque spectacle. «On sait comment ça commence et on sait comment ça se termine. Pour le reste, on le saura avant le début du show», explique Marie-Ève.

Avec un répertoire aussi vaste que beau, les artistes auront de quoi s'amuser. «On doit apprendre une quinzaine de chansons chacun. Il y aura une portion d'improvisation calculée. Et on va s'adapter aux invités», ajoute-t-elle.

Marie-Ève promet également un spectacle «sans trop de bla-bla», axé d'abord et avant tout sur la musique et sur les nombreux souvenirs émanant des chansons de Plamondon. 

Les artistes se produiront en solo, en duo et en groupe.

Plamondon prendra l'affiche le 16 juillet et jusqu'en septembre, pour une quinzaine de dates. Les spectacles se dérouleront dans le fameux Qube de Gregory Charles installé pour l'été près du Casino de Montréal.

Les représentations pourraient toutefois s'étirer bien au-delà de la belle saison. «Plusieurs dizaines de dates sont en option, ce qui pourrait nous mener jusqu'au début de décembre. Sans compter que Luc et Gregory voient grand. C'est un show qui pourrait être exportable dans toute la Francophonie», laisse entendre la jeune femme.

 

Abonnez-vous à La Voix de l'Est ou à LaVoixdelEstSurMonOrdi.ca

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer