Parti conservateur: Léveillé se lance dans Saint-Hyacinthe-Bagot

L'ex-journaliste Réjean Léveillé a officiellement lancé sa campagne... (photo fournie par le Parti conservateur du Canada)

Agrandir

L'ex-journaliste Réjean Léveillé a officiellement lancé sa campagne comme candidat conservateur dans la circonscription de Saint-Hyacinthe-Bagot, hier après-midi.

photo fournie par le Parti conservateur du Canada

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Jonathan Gagnon
La Voix de l'Est

(Granby) Entouré d'une quinzaine de députés et de candidats conservateurs, l'ex-journaliste Réjean Léveillé a officiellement lancé sa campagne dans la circonscription de Saint-Hyacinthe-Bagot, hier après-midi.

Retraité du monde des médias depuis le 9 mars 2014, M. Léveillé n'a pas tardé à ressentir l'appel du monde de la politique fédérale. Une rencontre avec Denis Lebel, lieutenant québécois du premier ministre Stephen Harper, a confirmé son choix.

Le ministre Lebel était d'ailleurs présent hier à Saint-Hyacinthe, tout comme les anciens journalistes Gérard Deltell et Pascale Déry.

«J'ai une urgence de vivre. J'ai survécu à un accident», affirme Réjean Léveillé, qui a parlé avec émotion de son saut en politique active. Rappelons qu'il a été grièvement blessé lorsque, en décembre 2009, l'hélicoptère de TVA à l'intérieur duquel il voyageait s'est écrasé à Montréal.

Et pourquoi l'ancien chef d'antenne du TVA Nouvelles week-end a-t-il voulu porter les couleurs du Parti conservateur? «La performance du Canada est reconnue un peu partout. Le volet économique me satisfait. Ils (les conservateurs) ne viennent pas chercher de l'argent dans mes poches pour rien», dit-il. De plus, il dit avoir été impressionné par la stratégie de gestion de crise mise en place par le gouvernement après la fusillade mortelle survenue au Parlement, le 22 octobre dernier.

L'ancien de TVA ne s'inquiète pas outre mesure des départs de ministres-vedettes comme John Baird, Peter McKay et Christian Paradis, qui ne reviendront pas pour les prochaines élections.

«Histoires humaines»

La circonscription de Saint-Hyacinthe-Bagot regroupe 25 municipalités, dont une dizaine figurant sur le territoire desservi par La Voix de l'Est. Réjean Léveillé parle d'un mariage naturel puisqu'il aimait couvrir cette région au temps où il était journaliste. «Au prorata, Saint-Hyacinthe est un terreau fertile d'histoires humaines. J'ai gardé beaucoup de contacts avec ces gens-là», affirme-t-il.

M. Léveillé a d'ailleurs évoqué quelques enjeux locaux hier après-midi. Il a notamment fait référence à la construction d'un centre des congrès à Saint-Hyacinthe.

Il a également évoqué le fabricant de meubles Dutailier, à Saint-Pie, qui, ces dernières années, a connu d'importantes difficultés au sein d'une industrie de plus en plus compétitive. Le candidat conservateur est aussi d'avis que plus d'efforts devraient être consentis en formation professionnelle afin d'aider les employés licenciés à se réorienter.

Après une domination complète du Bloc québécois entre 1993 et 2008, Saint-Hyacinthe-Bagot est passée aux mains de la néo-démocrate Marie-Claude Morin. 

Réjean Léveillé estime qu'il est temps que la circonscription «quitte l'opposition.»

Il a toutefois refusé de se prononcer concernant l'effet qu'aura le retour de Gilles Duceppe à la tête du Bloc. Lors des élections fédérales prévues pour le 19 octobre prochain, la formation souverainiste sera représentée dans la circonscription par Michel Filion.

Brigitte Sansoucy viendra en relève à Marie-Claude Morin pour le NPD. René Vincelette fera quant à lui le saut chez les libéraux après avoir tenté sa chance sous la bannière conservatrice en 2008.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer