Des dons pour du répit

C'est une Chloé Sainte-Marie émue qui a pris... (photo Janick Marois)

Agrandir

C'est une Chloé Sainte-Marie émue qui a pris la parole, hier, dans le cadre d'un point de presse au sujet de la campagne de dons mensuels de la Fondation Maison Gilles-Carle.

photo Janick Marois

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Jean-François Guillet
La Voix de l'Est

(Cowansville) Les représentants du Regroupement soutien aux aidants de Brome-Missisquoi (RSABM) ont lancé leur sixième tournoi de golf sous le thème «jouer pour aider», hier. L'événement avait lieu au club de golf de Cowansville. Du coup, des membres du RSABM ont dressé le bilan de la première année de la campagne de dons mensuels de la Fondation Maison Gilles-Carle.

«C'est très émouvant de voir comment [la cause] bouge et fleurit chaque année. Ça fait maintenant trois ans que la Maison a ouvert ses portes toutes grandes pour accueillir les aidants de la région qui en ont tant besoin. Pour trouver un refuge, une main tendue. Un répit. Plus que jamais, c'est grâce aux dons [du public] que la Maison peut s'épanouir», a lancé d'entrée de jeu Chloé Sainte-Marie, porte-parole du RSABM et de la Maison Gilles-Carle.

De son côté, le président de la collecte de fonds et trésorier du conseil d'administration du RSABM, Kenneth Hill, a souligné que la campagne de dons mensuels a permis de récolter 26 000$ jusqu'à maintenant.

«Ça représente environ 70 000$ si on extrapole sur cinq ans. C'est un grand pas, mais il en reste encore plusieurs à faire. Il ne faut pas baisser la cadence», a-t-il mentionné en marge de son allocution. À cette somme s'ajoute un chèque de 100 000$ remis à la cause par la Fondation Maison Gilles-Carle, pilotée par Chloé Sainte-Marie. L'objectif est d'amasser 300 000$ d'ici 2019.

Coupures

Les récentes coupures dans le réseau de la santé n'ont pas épargné le RSABM, qui a vu l'enveloppe provenant de Québec être amputée de 80 000$, a précisé M. Hill.

«Le ministère de la Santé nous a enlevé une grosse partie de notre budget. Les coupures représentent une demi-journée de répit à la Maison Gilles-Carle. C'est majeur!, a-t-il clamé. On a dû puiser dans les réserves pour combler la différence. On ne veut pas reculer en offrant moins de services aux aidants. Les besoins sont trop grands. En ce moment, nous offrons du répit quatre jours par semaine et on veut passer à cinq le plus vite possible. Le but ultime est de fonctionner sept jours sur sept. Et je suis certain que nous allons y arriver.»

«Avec la démographie, une personne sur deux sera un aidant au Québec d'ici quelques années. On ne peut pas rester les bras croisés. Il faut agir. La population doit se mobiliser. Un don de 25$ par mois et plus peut faire toute la différence», a renchéri Chloé Sainte-Marie.

Question de mousser la campagne de dons mensuels, les personnes qui s'engagent à verser un minimum de 25$ sur cinq ans à la Fondation pourront assister à l'un des spectacles intimes orchestrés au salon culturel Daniel Bélanger de la maison de répit de Cowansville. Raoul Duguay sera le prochain artiste sous les projecteurs.

Projet

Une seconde maison de répit serait d'ailleurs dans les cartons du RSABM, a laissé entendre Chloé Sainte-Marie. «Pour l'instant, on ne peut pas en dire davantage. Mais on travaille sur un très beau projet. Il faut que la Maison Gilles-Carle fasse des petits. Ici et ailleurs.»

«On a une vision à long terme, a renchéri M. Hill. Ce qu'on a semé ici va faire boule de neige, c'est certain.»

Pour de plus amples renseignements à propos des services offerts à la Maison Gilles-Carle ou de la campagne de financement, contactez Veerle Beljaars, directrice générale du RSABM, au 450-263-4236.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer