L'amour est dans le pré pour deux Montérégiens

L'Alphonsois de 24 ans Alexandre Côté est l'un des... (photo Janick Marois)

Agrandir

L'Alphonsois de 24 ans Alexandre Côté est l'un des deux candidats montérégiens sélectionnés par l'émission L'amour est dans le pré.

photo Janick Marois

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Antoine Lacroix
La Voix de l'Est

(Granby) Les femmes célibataires de la région n'ont qu'à bien se tenir. L'émission L'amour est dans le pré est de retour à V et deux agriculteurs proviennent de la Montérégie.

Alexandre Côté, de Saint-Alphonse-de-Granby, et Michaël Gilson, d'Upton, sont les deux amoureux de la terre sélectionnés. La Voix de l'Est a pu s'entretenir avec un seul des candidats, Alexandre Côté, M. Gilson étant parti en voyage de pêche.

Le concept de l'émission est simple. On présente des prétendantes aux agriculteurs. Si le courant passe bien, une relation à long terme peut commencer à se bâtir. Sinon... on passe à la demoiselle suivante, jusqu'au moment que la perle rare puisse conquérir le coeur du participant.

L'Alphonsois de 24 ans s'est dit excité par l'aventure à venir, mais ne se fait pas nécessairement d'idée quant à la femme qui lui ravira son coeur. «Honnêtement, il n'y a pas de "femme de rêve". Ces affaires-là, ça fonctionne vraiment avec le feeling. Si je me sens bien avec une fille, on va voir si ça peut aboutir à quelque chose de sérieux, parce que c'est ça que je recherche», confie Alexandre Côté.

Le jeune homme cite quand même quelques critères que cette demoiselle devra respecter. «Je suis quand même quelqu'un de sportif, donc j'aimerais quelqu'un avec qui je peux m'entrainer, faire des activités. Sinon, elle doit pouvoir être indépendante et aussi compréhensive du fait qu'être agriculteur, c'est quand même un métier exigeant», entrevoit l'ancien porte-couleur des Inouk du football du Cégep de Granby et des Incroyables de J.H.-Leclerc au football.

Le jeune homme qui travaille sur les terres familiales espère pouvoir défaire les préjugés envers les agriculteurs. «Je veux montrer que nous sommes du bon monde, qu'on a une vie sociale et tout ça», explique l'ainé de sa famille de quatre garçons.

La famille d'Alexandre possède plus de 90 000 poulets, ainsi qu'une centaine de vaches. Ils produisent également leur propre moulée pour leurs animaux. Ils font donc la culture de maïs, de soya et de foin.

Quant à lui, Michaël Gilson est un diplômé en médecine vétérinaire de 28 ans qui travaille également pour l'entreprise familiale, située à Upton.

En tout, huit candidats ont été sélectionnés, mais seulement les cinq garçons les plus populaires auprès des demoiselles intéressées à se joindre à l'émission seront retenus. Il est possible pour les prétendantes de s'inscrire jusqu'au trois août, sur le site web de V Télé.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer