Le centre aquatique au parc Dubuc : le lancement des procédures divise les élus

Le conseiller Michel Mailhot s'est pour sa part... (photo archives La Voix de l'Est)

Agrandir

Le conseiller Michel Mailhot s'est pour sa part opposé au changement de zonage, car il affirme ne pas être en faveur du projet.

photo archives La Voix de l'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Marie-France Létourneau
La Voix de l'Est

(Granby) C'est maintenant confirmé: le futur centre aquatique de Granby sera construit au parc Dubuc. Le changement de zonage visant à permettre ce type de bâtiment dans cette zone publique a été entrepris hier soir, à l'occasion d'une séance extraordinaire du conseil municipal. Mais l'exercice n'a pas fait l'unanimité au sein des élus.

Quatre d'entre eux - Michel Mailhot, Serges Ruel, Jean-Luc Nappert et Pierre Breton - ont manifesté leur désaccord à ce qu'une assemblée publique de consultation soit tenue, dans le cadre du changement de zonage, à l'hôtel de ville le mardi 7 juillet, à 18 h 30, sans que les citoyens en soient informés par un envoi postal, ce qui demeure permis par la loi.

«Je suis déçu parce qu'il est essentiel que la population soit avisée, invitée et écoutée à une séance de consultation publique. C'est un exercice démocratique», a commenté Serges Ruel.

Pierre Breton est allé plus loin en soulignant que les contrats d'architecture et d'ingénierie du centre aquatique seront attribués la veille, lors de la séance ordinaire du conseil du 6 juillet. «On va octroyer des contrats avant que les citoyens soient informés», a-t-il déploré.

Le conseiller municipal responsable des sports, Stéphane Girard a toutefois fait valoir que le dossier est loin d'être nouveau dans l'actualité. Il a fait couler beaucoup d'encre au cours des derniers mois. Et le choix du parc Dubuc est déjà connu, dit-il. Aussi, l'ensemble de la population sera convié lors de la séance du 6 juillet à assister à l'assemblée publique de consultation du lendemain. Les panneaux électroniques de la Ville relaieront aussi l'information, souligne-t-il.

Informations

Le conseil municipal profitera d'ailleurs du fait que la séance du lundi 6 juillet sera télévisée pour dévoiler une première fois l'allure qu'aura le projet au parc Dubuc. Stéphane Giard effectuera la présentation.

Les contrats de services professionnels seront aussi octroyés à cette occasion. Difficile d'attendre, a fait valoir hier soir le maire suppléant Robert Riel, car l'attribution des contrats est déjà retardée depuis le mois dernier - le terrain des Industries Cresswell s'étant révélé contaminé - et les soumissions sont valides jusqu'au 8 juillet.

Tout cela n'empêchera pas les élus d'être à l'écoute des citoyens le 7 juillet et d'agir selon leur volonté, a assuré la majorité des élus. Robert Riel estime cependant que la population est majoritairement favorable au projet, car seules 77 personnes ont signé le registre pour s'opposer au règlement d'emprunt de 2 millions$ pour la préparation des plans et devis du projet, qui devrait entraîner des coûts totaux de 30 millions$.

Le conseiller Michel Mailhot s'est pour sa part opposé au changement de zonage, car il affirme ne pas être en faveur du projet. «On peut peut-être avoir une subvention de 7,5 millions$. Mais, pour l'instant, je suis contre faire emprunter 25 millions$ à la population», dit-il. 

Abonnez-vous à La Voix de l'Est ou à LaVoixdelEstSurMonOrdi.ca

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer