Stratégie maritime libérale : Bonnardel partagé

François Bonnardel demeure critique face à la stratégie... (photo archives La Voix de l'Est)

Agrandir

François Bonnardel demeure critique face à la stratégie maritime du gouvernement Couillard.

photo archives La Voix de l'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Antoine Lacroix
La Voix de l'Est

(Granby) Le député de Granby, François Bonnardel, n'est qu'à moitié satisfait du projet de développement de la voie maritime du fleuve Saint-Laurent dévoilé hier par le gouvernement libéral.

Le député de la Coalition Avenir Québec s'est d'abord dit heureux, puisqu'une partie de cette stratégie est selon lui presque calquée à 100% sur le Projet Saint-Laurent de son chef, François Legault. «La plupart des aspects présentés faisaient déjà partie du Projet Saint-Laurent, donc on ne peut pas être contre ça, même que l'on s'en réjouit. Le hic, c'est que le gouvernement oublie les zones d'innovation, qui à mon avis sont très importantes pour le développement économique du Québec», souligne-t-il, en ajoutant qu'il est nécessaire à ses yeux d'arrimer des centres de recherche universitaire avec les entreprises, «comme on peut voir à Bromont».

François Bonnardel demeure donc critique face à la stratégie maritime du gouvernement Couillard, puisqu'elle se ferait au détriment d'autres régions du Québec. «Les libéraux ne tiennent pas compte des régions. À partir du moment qu'elles sont éloignées du fleuve, on doit les oublier? Non! Avec les zones d'innovation que l'on propose, ça n'arriverait pas et toute la province serait incluse dans notre stratégie économique», soutient-il.

«L'économie libérale se tient sur deux axes: le Plan Nord et la stratégie maritime. Le Plan Nord, c'est mort. Et là, on a ce projet maritime, qui n'aiderait pas tout le Québec. Ce n'est pas comme ça que l'on réduirait l'écart avec le reste du Canada. On est la neuvième province canadienne sur dix, derrière l'Île-du-Prince-Édouard, en terme de revenus par personne», fustige François Bonnardel.

Selon le député, il est temps pour le premier ministre Philippe Couillard de passer à l'action. «M. Couillard doit moins fonctionner avec la théorie et agir pour vrai, dans la pratique», conclut-il.

Abonnez-vous à La Voix de l'Est ou à LaVoixdelEstSurMonOrdi.ca

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer