Pas d'âge pour être entrepreneur!

Sasha Delorme-Beaumier, 6 ans, a fait et vendu... (photo Julie Catudal)

Agrandir

Sasha Delorme-Beaumier, 6 ans, a fait et vendu de la limonade ainsi que des jujubes en forme de LEGO pour sa première expérience de kiosque dans la rue.

photo Julie Catudal

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
<p>Cynthia Laflamme</p>
Cynthia Laflamme
La Voix de l'Est

(Shefford) Plus d'une trentaine d'enfants ont créé leur marque et leur produit pour la vente, samedi, devant leur résidence, à l'occasion de la Grande journée des petits entrepreneurs.

«C'est une initiative qui est partie à Québec l'année passée. Cette année, c'est la première année que c'est panquébécois, indique Karine Cotnoir, directrice générale de Jeunes entreprises Haute-Yamaska (JEHY). Des jeunes de 5 à 12 ans font leurs premiers pas en entrepreneuriat en tenant leur kiosque pendant la journée.»

Quatre kiosques étaient d'ailleurs installés au Défi Vélo organisé par JEHY. Inspirées par le travail de leurs parents, Hannah Daviau, 10 ans, et Alexia Patenaude, 8 ans, s'affairaient à vendre des biscuits faits maison aux cyclistes qui partaient sur la route ou en revenaient.

«J'avais pensé faire des bracelets en élastique, mais j'ai commencé à en faire et je n'avais plus beaucoup d'élastiques: je n'en avais plus pour en faire à moi, raconte Hannah. J'avais décidé de faire de la limonade, mais je n'avais pas le temps, faque on a fait des biscuits.»

«Moi, j'avais le goût de faire de la cuisine, relate à sa tour sa partenaire d'affaires, Alexia. J'ai eu le goût de faire des biscuits.»

Le but pour ces enfants était aussi de gagner un peu d'argent et d'avoir une première expérience d'entrepreneuriat. «L'objectif, c'est de leur faire vivre une première expérience, de travailler le marketing, la fabrication de produits, la gestion d'inventaire», mentionne Mme Cotnoir.

Dans la montagne, à l'entrée de la Seigneurie de Shefford, trône le kiosque de Sashonade. Sasha Delorme-Beaumier, âgé de 6 ans, y attend ses clients. «Je vends de la limonade et des jujubes», explique-t-il. Les sous des ventes se retrouveront dans sa petite banque.

«La limonade, il voulait toujours en vendre, raconte sa mère, Manon Delorme, pendant que son garçon sert un verre. Il voulait s'installer devant la maison. Quand j'ai vu la Grande journée des petits entrepreneurs... Au début c'était abstrait. Il a travaillé fort. On a fait 7 heures de route hier (vendredi) et il mettait les collants sur les verres. C'est sûr que les idées, on les sortait plus que lui, mais il a embarqué.»

Avec le logo réalisé par son père, Philippe, et le montage du kiosque, le jeune garçon a réalisé l'ampleur que prenait le projet.

Des proches sont venus de Longueuil, de Mont-Saint-Hilaire et même de Saint-Jean-sur-Richelieu pour l'encourager.

Partout dans la région, plus de 25 kiosques ont été tenus par encore plus d'enfants, que ce soit pour vernir des ongles, vendre des roches presse-papier décorées, des bracelets, des collations, des balles antistress faites à la main ou encore des vermicomposteurs.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer