Un adolescent décharge son revolver à plombs

Des jeunes étaient attroupés dans le stationnement d'un... (photo Janick Marois)

Agrandir

Des jeunes étaient attroupés dans le stationnement d'un dépanneur, mercredi soir, quand une querelle a éclaté. Un adolescent de 15 ans a alors sorti un revolver à plombs et l'a déchargé au visage d'un homme de 21 ans, explique le policier Guy Rousseau, porte-parole du Service de police de Granby.

photo Janick Marois

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Karine Blanchard
La Voix de l'Est

(Granby) Un adolescent de 15 ans fait face à de lourdes accusations criminelles après avoir déchargé à bout portant un revolver à plombs au visage d'un Granbyen, mercredi soir, dans le stationnement d'un dépanneur.

Aussi de Granby, le suspect, dont on ne peut dévoiler l'identité, a été formellement accusé hier au Tribunal de la jeunesse à la suite d'une querelle qui a dégénéré. Des adolescents étaient attroupés dans le stationnement du dépanneur Ultramar de la rue Denison, mercredi soir, lorsqu'une querelle a éclaté, explique Guy Rousseau, porte-parole du Service de police de Granby.

La situation s'est envenimée. Un adolescent de 15 ans a sorti un revolver à plombs et l'a déchargé à bout portant au visage de la victime. Atteinte par les plombs, elle a été traitée par les paramédicaux. Le jeune homme a été transporté à l'hôpital de Granby où il se remettait toujours de ses blessures, hier matin.

Les policiers ont rapidement arrêté l'adolescent de 15 ans qui est soupçonné d'être l'auteur du crime. Il leur a fallu quelques minutes pour le localiser près des lieux. Conduit au poste de police, il a été interrogé par les enquêteurs.

Son revolver a été saisi et sera expertisé par des spécialistes qui établiront la vélocité de l'arme, une donnée qui peut influencer la nature des accusations criminelles, explique le policier Rousseau.

L'adolescent, qui est connu des policiers, a été accusé de voies de fait grave et d'avoir causé intentionnellement des lésions corporelles en déchargeant un fusil à vent ou à gaz comprimé contre quelqu'un, une accusation passible d'un emprisonnement maximal de 14 ans. Il a aussi comparu pour des bris de probation.

Il demeure détenu jusqu'à son retour en cour la semaine prochaine.

À Granby, la possession et l'utilisation d'un revolver à plombs sont prohibées en vertu de la réglementation municipale. L'adolescent écopera d'une contravention de 75$, plus les frais de 19$.

Abonnez-vous à La Voix de l'Est ou à LaVoixdelEstSurMonOrdi.ca

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer