Saint-Pie : le témoin d'un crime renversé par un chauffard

Un homme de 23 ans est soupçonné d'avoir commis... (photo Bruno Beauregard, collaboration spéciale)

Agrandir

Un homme de 23 ans est soupçonné d'avoir commis des méfaits sur une voiture et d'avoir ensuite renversé un piéton qui aurait été témoin de la scène, rue Jacques-Cartier, à Saint-Pie.

photo Bruno Beauregard, collaboration spéciale

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Karine Blanchard
La Voix de l'Est

(Saint-Pie) Un homme témoin de méfaits a été renversé par une voiture conduite par l'auteur du crime. Celui-ci a fui les lieux de la collision, à Saint-Pie, mais il n'échappera pas à la justice. Les policiers l'ont épinglé peu de temps après sa fuite.

L'histoire rocambolesque a débuté sur la rue Jacques-Cartier, dans un quartier résidentiel, vers minuit et demi dans la nuit de mercredi à hier. Le suspect, Steven Anderson, aurait eu un conflit avec une autre personne. Il aurait, à l'aide d'un objet contondant, endommagé une voiture qui était sous la responsabilité de la personne avec qui il se serait querellé.

L'homme de 23 ans originaire de Saint-Pie aurait commis ces méfaits sous le regard de témoins. En quittant les lieux au volant d'une voiture, il aurait tenté d'en frapper un, mais n'y est pas parvenu. Il a poursuivi sa route et a heurté un piéton de 20 ans, lui aussi témoin du crime que le conducteur venait de commettre. Après l'avoir renversé, le chauffard a pris la fuite.

Policiers et ambulanciers ont été dépêchés sur place. Les secouristes ont pris en charge le piéton gravement blessé. Aussi de Saint-Pie, il a été transporté à l'hôpital Honoré-Mercier de Saint-Hyacinthe où sa vie ne serait pas en danger, selon les autorités policières.

Le conducteur soupçonné d'avoir renversé le piéton n'a pas échappé longtemps aux policiers. Quatre agents l'ont cueilli peu de temps après la collision dans une résidence de Saint-Hyacinthe, précise la sergente Ingrid Asselin, porte-parole de la Sûreté du Québec en Montérégie.

L'individu a donné du fil à retordre aux agents en résistant à son arrestation. Il s'est d'ailleurs livré à des voies de fait sur chacun d'eux.

Des enquêteurs spécialisés en scène d'accident et du service de l'identité judiciaire de la SQ se sont rendus sur place, hier, pour poursuivre l'investigation. Steven Anderson fait face à une kyrielle d'accusations, dont celles de conduite dangereuse causant des lésions, voies de fait à l'endroit du piéton et des policiers, et délit de fuite.

L'individu, connu des policiers, était en bris de probation. Non seulement il devait garder la paix et avoir une bonne conduite, mais il lui était également interdit de posséder toute arme, comme l'objet contondant qu'il aurait utilisé pour commettre les méfaits.

Abonnez-vous à La Voix de l'Est ou à LaVoixdelEstSurMonOrdi.ca

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer