Programme Eau potable : «Le plus gros projet de l'histoire de la Ville»

Le maire de Granby, Pascal Bonin.... (photo Julie Catudal, archives La Voix de l'Est)

Agrandir

Le maire de Granby, Pascal Bonin.

photo Julie Catudal, archives La Voix de l'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Marie-France Létourneau
La Voix de l'Est

(Granby) Cent millions$. C'est le montant que la Ville de Granby prévoit investir sur environ 10 ans pour son ambitieux programme Eau potable qui sera présenté à la population à la fin de l'année. Une première action visant la modernisation des infrastructures a récemment été posée avec l'octroi d'un contrat pour la préparation des plans et devis de la mise aux normes du barrage Coupland.

«Le projet Eau potable, c'est LE plus gros projet de l'histoire de la Ville», a dit le maire Pascal Bonin. Projet pour lequel l'aide des gouvernements sera d'ailleurs sûrement mise à profit.

La Voix de l'Est avait rapporté l'an dernier que la Ville a lancé la planification d'un imposant projet de réfection de la Centrale de traitement d'eau, rue Robitaille. À elle seule, cette intervention, prévue dans quelques années, engendre des coûts de plus de 70 millions$.

Mais là ne s'arrêtent pas les travaux. Il y a plusieurs autres infrastructures à retoucher, en plus de l'usine, souligne pour sa part le directeur du Bureau de projets à la Ville, Daniel Surprenant.

«Si on ne répare pas le barrage Coupland ou les postes de pompage en bas, ça ne donne rien de réparer l'usine. Il n'y a pas d'eau qui va arriver. Ça va tout ensemble. Toutes les prises d'eau - tout ce qui amène l'eau à l'usine avant d'être traitée - font partie du programme de modernisation. Tout est relié», explique M. Surprenant.

Planification

Pour l'heure, le Bureau de projets est encore à l'étape de planification, afin d'être en mesure de présenter un échéancier des travaux au fil des ans au conseil municipal, dit Daniel Surprenant.

À l'instar des présentations publiques réalisées dans le cadre du projet de centre aquatique, la population sera informée des détails du projet Eau potable vers la fin de l'année, souligne le maire Bonin. Les actions envisagées sont «très stratégiques pour le développement de la Ville», dit-il.

Ainsi l'administration municipale entend «prendre de l'avance» avec la réfection du barrage Coupland, affirme Pascal Bonin. Le lac Coupland, propriété de la Ville même s'il se trouve à Shefford, représente la deuxième source d'eau potable à Granby.

Lors de la dernière séance du conseil, les élus ont accordé un contrat à la firme Tetra Tech QE, au montant de 147 000$, pour la préparation des plans et devis, de même que la surveillance des travaux, pour la mise aux normes du barrage Coupland.

«Ça fait partie des barrages qu'on doit retaper, selon la Loi sur la sécurité des barrages», précise le directeur du Bureau de projets. Selon lui, les coûts de l'opération sont estimés à près de 3 millions$. Les travaux devraient être réalisés l'an prochain.

«Après, il y aura d'autres infrastructures à toucher, comme le barrage Boivin, les postes de pompage, le réservoir Lemieux, possiblement la conduite d'amenée du lac Coupland et, bien sûr, l'usine de filtration», énumère Daniel Surprenant.

Projet du maire

Pièce maîtresse du projet de modernisation des installations de production d'eau potable, la Centrale de traitement d'eau, aussi appelée usine de filtration, arrive à sa fin de vie utile.

Les premières bases de l'usine ont été construites dans les années 1920-1930. Puis, trois agrandissements ont été réalisés: en 1950, en 1960 et en 1975. Le Bureau de projets aura à déterminer si l'usine existante peut être rénovée ou si de nouvelles installations doivent être construites.

Le maire Bonin affirme accorder une très haute importance à ce grand projet, qui est en partie responsable, dit-il, de son engagement à la mairie. Il affirme d'ailleurs avoir créé le Bureau de projets à la Ville pour réaliser une bonne partie du travail à l'interne, plutôt que de morceler le travail par une série de mandats à l'externe. «C'est un immense chantier. J'en ai fait mon dossier fort», dit-il.

Abonnez-vous à La Voix de l'Est ou à LaVoixdelEstSurMonOrdi.ca

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer