Possible nouvelle succursale Tim Hortons :  des résidants du voisinage inquiets

La venue possible d'une succursale Tim Hortons sur... (photo Alain Dion)

Agrandir

La venue possible d'une succursale Tim Hortons sur ce terrain de la rue Denison Est inquiète des résidants du voisinage.

photo Alain Dion

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Marie-France Létourneau
La Voix de l'Est

(Granby) La possible venue d'une succursale de la bannière Tim Hortons à l'angle des rues de l'Iris et Denison Est à Granby inquiète des résidants du voisinage qui craignent de voir leur tranquillité troublée. Une citoyenne a même émis l'idée qu'un mur pare-son soit érigé pour limiter les inconvénients.

Marie-Claude Roy a fait valoir, lors de la dernière séance du conseil municipal, que la circulation sera appelée à augmenter sur la rue de l'Iris avec la présence du Tim Hortons. «La rue Denison est déjà problématique», a-t-elle ajouté, en précisant avoir choisi le quartier pour sa «qualité de vie».

Elle craint désormais d'avoir «comme bruit de fond l'achalandage du commerce». D'où la suggestion d'un mur pare-son, à l'instar de celui qui a été érigé près des installations des Aliments Ultima.

«On parle d'un terrain commercial. Je ne sais pas comment vous pouvez comparer un Tim Hortons aux Aliments Ultima. Ce n'est pas la même chose. Il n'y aura pas de van de 56 pieds à toutes les deux minutes», a rétorqué le maire Pascal Bonin. «On parle d'un Tim Hortons, pas d'un atelier de débosselage, ni d'une usine industrielle», a-t-il repris.

Marie-Claude Roy affirme être consciente de la vocation commerciale du terrain, mais cela ne l'empêche pas de craindre une augmentation de la circulation, notamment aux heures d'affluence.

Précautions

«Le conseil municipal a pris ses précautions pour amenuiser les risques dans le secteur», a assuré Pascal Bonin à la citoyenne. Selon lui, une étude de circulation a été réalisée pour connaître l'impact de l'ajout d'un tel commerce.

Ainsi, la demande du promoteur, qui souhaitait que les automobilistes puissent accéder et sortir du site du commerce par la rue Denison Est, n'a pas reçu l'aval de l'administration municipale, a souligné hier le directeur général de la Ville, Michel Pinault.

L'entrée sera aménagée rue de l'Iris, tandis que seule une sortie avec obligation de tourner à droite sera autorisée rue Denison Est. Bref, un client qui souhaiterait se diriger vers Waterloo devrait sortir rue de l'Iris pour aller joindre la rue Denison au feu de circulation.

Les élus ont par ailleurs entrepris lundi de modifier la réglementation afin de prévoir cette sortie sur la rue Denison. Celle-ci devra respecter une distance d'au moins 35 mètres avec l'intersection de la rue de l'Iris, est-il précisé.

Bien que des travaux aient été effectués sur le site, Michel Pinault a souligné hier que le projet demeure préliminaire pour l'instant. Aucun plan officiel n'a encore été présenté à la Ville. La question des accès devait d'abord être réglée, dit-il. «Le promoteur devra regarder s'il maintient son projet. Les accès peuvent avoir une incidence. On est conscient de ça. Mais la fluidité et la sécurité des automobilistes priment. Le promoteur prendra une décision d'affaires», dit-il.

Le promoteur à l'origine de ce projet serait Gaétan Dion, propriétaire notamment du Pub Saint-Ambroise à Granby. Mais il a été impossible de le joindre hier.

Abonnez-vous à La Voix de l'Est ou à LaVoixdelEstSurMonOrdi.ca

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer