Claire Mailhot brigue l'investiture NPD dans Shefford

La Bromontoise Claire Mailhot briguera l'investiture NPD dans... (photo fournie par Pierre Dunnigan)

Agrandir

La Bromontoise Claire Mailhot briguera l'investiture NPD dans Shefford.

photo fournie par Pierre Dunnigan

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Marie-France Létourneau
La Voix de l'Est

(Granby) Une première candidate est confirmée à l'investiture NPD dans Shefford. Claire Mailhot, conseillère au développement à la Conférence régionale des élus (CRÉ) Montérégie Est, souhaite porter les couleurs du parti lors des prochaines élections fédérales.

Mme Mailhot est déjà connue dans la région. Avant d'accepter un poste à la CRÉ, celle qui réside à Bromont a oeuvré durant 10 ans au Centre local de développement de la Haute-Yamaska, où elle a entre autres développé le volet de l'économie sociale.

«La Haute-Yamaska, ça fait 20 ans que j'y travaille, que j'y ai mes contacts et mon coeur. C'est à Shefford que je connais le mieux les intervenants, que je suis plus au fait des enjeux», a dit hier Mme Mailhot, en entrevue à La Voix de l'Est.

Celle-ci affirme par ailleurs qu'au cours des dernières années, elle n'était pas vraiment partie. «À la CRÉ, on était toujours en lien avec les gens des différents territoires», souligne-t-elle.

En 2011, c'est d'ailleurs au Zoo de Granby, un organisme sans but lucratif, qu'elle a choisi de lancer le pôle économie sociale de la CRÉ Montérégie Est. Deux ans plus tard, c'est à la Ferme Héritage Miner, un autre organisme sans but lucratif, qu'elle a présenté le portrait des entreprises en économie sociale. Des événements qui ont chacun réuni une centaine de personnes, souligne Mme Mailhot.

Astres alignés

La candidate à l'investiture affirme qu'elle souhaitait faire le saut en politique depuis un moment déjà. Mais le moment n'était jamais opportun. Cette fois-ci, les astres sont bien alignés, ne serait-ce que parce que la CRÉ cessera ses activités à la fin juin.

Claire Mailhot, 56 ans, dit avoir été sollicitée par quelques personnes à déposer sa candidature, notamment par des représentants du parti. Son engagement auprès du NPD va de soi. Il est «la continuation» de son implication, de ses valeurs, dit-elle. La candidate assure sentir un «bel enthousiasme» autour d'elle, «une belle unanimité».

Pour l'heure, Claire Mailhot serait la seule candidate à l'investiture autorisée. Il a été impossible de savoir hier si le député NPD actuel, Réjean Genest, briguera aussi l'investiture. Aucune date n'a encore été fixée pour déterminer le candidat officiel. Chose certaine, souligne Claire Mailhot, ceux et celles qui souhaiteraient voter lors de l'investiture doivent être membres du parti depuis au moins 30 jours.

Mme Mailhot est détentrice d'un baccalauréat en géographie et d'une maîtrise en études sur le Nord et les Autochtones. Elle a débuté sa carrière au Nunavik, où elle a travaillé en emploi et en formation.

La candidate, présente sur Facebook, se définit comme une «rassembleuse», dotée d'une bonne capacité d'écoute. «Je souhaite avoir une région, un pays, qui nous ressemble. Il y a beaucoup de gros dossiers. Il faudra voir lesquels doivent être portés à Ottawa. Mais, à la base, il faut être plus juste, plus vert et plus prospère», conclut Claire Mailhot.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer