Le nouveau puits finalement raccordé à l'école de Roxton Falls

Le nouveau puits a été branché à l'école... (photo archives La Voix de l'Est)

Agrandir

Le nouveau puits a été branché à l'école Saint-Jean-Baptiste, de Roxton Falls, six mois après la fin de sa construction. L'école est privée d'eau potable depuis 2011, mais il faudra attendre la prochaine année scolaire pour pouvoir la boire.

photo archives La Voix de l'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
<p>Cynthia Laflamme</p>
Cynthia Laflamme
La Voix de l'Est

(Roxton Falls) La commission scolaire de Saint-Hyacinthe (CSSH) n'est plus qu'à une étape de pouvoir offrir de l'eau potable aux élèves de l'école primaire Saint-Jean-Baptiste, à Roxton Falls. Ceux-ci devront terminer l'année scolaire avec de l'eau servie en cruche, mais commenceront la nouvelle année, en septembre, avec de l'eau provenant du puits branché le 8 juin.

Les techniciens de laboratoire étaient à l'école hier pour prendre les échantillons d'eau qui permettront de tester la qualité de celle-ci. «On va envoyer ça en laboratoire, on devrait avoir les résultats dans deux semaines, on va envoyer ça au ministère et au cours de l'été je m'attends d'avoir le résultat final, l'autorisation pour rebrancher les abreuvoirs», explique le régisseur Louis Melançon, régisseur aux ressources matérielles de la CSSH.

Le ministère en question est celui du Développement durable, de l'Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques. La réponse des fonctionnaires quant à l'autorisation du branchement était attendue depuis décembre. Elle est arrivée en mai.

«Mon but ultime, c'était de raccorder ça avant la fin de l'année scolaire et il me restait une seule et unique journée pédagogique où il n'y avait personne à l'école. Et c'était le lundi 8 juin», précise M. Melançon. Pendant le débranchement de l'ancien puits - dont l'eau est impropre à la consommation depuis 2011 en raison de la présence de coliformes fécaux - et le raccordement du nouveau, il n'y avait plus d'eau qui circulait dans l'école. Il était donc essentiel qu'il n'y ait aucun élève et aucun membre du personnel dans l'établissement de Roxton Falls.

En attendant les analyses de l'eau du nouveau puits, dont les prélèvements ont été pris à l'intérieur des murs de l'école, il est impossible de boire à l'abreuvoir. Les cruches d'eau sont donc toujours fournies pour la dernière semaine de classe.

Le projet a coûté, globalement, autour de 110 000$ à la commission scolaire.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer