Grand défi Pierre Lavoie: «Grandiose et merveilleux» - François Bonnardel

Le député François Bonnardel, lors de l'étape entre... (photo fournie par Benoit Racine)

Agrandir

Le député François Bonnardel, lors de l'étape entre Rimouski et Trois-Pistoles dans le cadre du Grand défi Pierre Lavoie.

photo fournie par Benoit Racine

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Antoine Lacroix
La Voix de l'Est

(Granby) C'est passablement épuisé, avec 625 kilomètres dans les mollets, que le député caquiste François Bonnardel s'est confié à La Voix de l'Est après le Grand défi Pierre Lavoie.

«C'était grandiose et merveilleux, s'exclame-t-il. Même après quatre ans, c'est toujours aussi impressionnant de voir à quel point c'est un événement à grand déploiement.»

L'aspect qui a le plus marqué François Bonnardel est l'accueil qui est réservé au défilé de cyclistes lorsque ceux-ci entraient dans les villes et villages. «Même à deux heures du matin, on avait l'impression que c'était tout le monde qui sortait de leur foyer pour célébrer notre passage, s'extasie-t-il. Et là, c'était la grosse musique, les pompiers et ambulanciers sont là pour faire de la lumière. C'est fantastique de voir à quel point ça rejoint la population.»

Le député de Granby s'est dit heureux d'être au sommet de sa forme à 47 ans. «Je constate une bonne évolution; à ma première année, j'avais accompli 450 km. Cette fois-ci j'en ai fait 625», affirme-t-il.

La température a été clémente la plupart du temps, à l'exception de l'étape qui s'est déroulée dans l'imprévisible Parc des Laurentides, où des averses sont allées mouiller les cyclistes. Mais ce qui guette le plus les athlètes est la fatigue et les courbatures. Par chance, l'équipe de l'Assemblée nationale, composée également des caquistes Sébastien Schneeberger et Simon Jolin-Barrette, du péquiste Sylvain Pagé et du libéral Stéphane Billette, possédait un élément unique qui a réellement changé la donne. «Benoit [Racine] a vraiment aidé la cause. Il venait nous masser à tous les muscles qui étaient raides, et crois-moi, ce n'est pas ça qui manquait!», s'esclaffe M. Bonnardel à l'autre bout du fil. Le propriétaire de O'Kiné massothérapie a d'ailleurs fait des jaloux et aurait pu faire «un très bon montant» s'était fait payer pour ses services, aux dires du député de Granby.

Atmosphère chaleureuse

L'équipe de l'Assemblée nationale, bien qu'elle rassemblait des élus associés à des partis politiques distincts, s'est très bien entendue, «comme à l'habitude», a dit François Bonnardel. Ils se sont plutôt tous ralliés pour être à la hauteur de l'épreuve sportive.

Le Grand défi a permis au député caquiste de faire plusieurs rencontres au courant de la fin de semaine. «Je me promenais et c'est arrivé quelques fois que les gens m'arrêtent pour me parler et me dire qu'ils faisaient partie d'une équipe d'ici. Je crois qu'il y en avait plusieurs», a-t-il raconté.

François Bonnardel parraine cette année l'école Parkview. Il espère amasser entre 6000 et 7000$ en dons pour l'établissement et souhaite rappeler qu'il est toujours possible de procéder à un don via le site du Grand défi Pierre Lavoie.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer