Le 15 août prochain : la Famili-Fête s'associe à Bootcamp-Race

Michel Therrien, représentant de la Famili-Fête, Pascal Bonin,... (photo Alain Dion)

Agrandir

Michel Therrien, représentant de la Famili-Fête, Pascal Bonin, maire de Granby, Patrick Aubé, propriétaire de Bootcamp-Race, et Francis Guillemette, commandant-chef des parcours, ont annoncé hier l'association de la Famili-Fête avec Bootcamp-Race.

photo Alain Dion

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Marie-France Létourneau
La Voix de l'Est

(Granby) L'édition 2015 de la Famili-Fête prend de l'ampleur. L'événement s'est associé à Bootcamp-Race, qui organisera une course à obstacles sur le thème de la jungle en bordure de la rivière Yamaska, avec animaux exotiques en prime. Il s'agira d'une première course sur ce thème au Canada, selon le propriétaire de Bootcamp-Race, Patrick Aubé.

Cette nouvelle association a été annoncée hier en conférence de presse. La Famili-Fête se tiendra, comme lors des précédentes éditions, au 1236, rue Saint-Charles Sud, tandis que Bootcamp-Race aménagera son parcours de sept kilomètres, avec la bénédiction de la Ville de Granby, sur un terrain du parc industriel, près du site du Club des avions modèles et de la station d'épuration. Les deux activités se tiendront le 15 août prochain.

Patrick Aubé affirme que la course organisée à Granby ressemble à l'événement Tough Mudder tenu en 2013 et 2014 à Bromont. Mais il a pour particularité d'être également accessible aux enfants. Les six ans et moins pourront expérimenter gratuitement un parcours de 1,5 km. Les 7 à 13 ans, eux, pourront se lancer sans débourser de frais sur le parcours officiel avec l'inscription d'un adulte.

L'objectif: encourager jeunes et moins jeunes à jouer à l'extérieur, affirme Patrick Aubé. Et ils auront de quoi s'amuser. Le parcours comprendra 15 obstacles physiques et 10 obstacles naturels. Sans oublier l'incontournable «bouette», toujours incluse dans l'aventure. La rivière Yamaska, peu profonde à cet endroit, sera mise à profit et fera partie des obstacles à surmonter.

Aider des organismes

Patrick Aubé affirme que la thématique de la jungle allait de soi avec la présence du Zoo à Granby. À cet effet, Bootcamp-Race dit avoir entamé des discussions avec le Zoo pour un possible partenariat, mais celui-ci pourrait se matérialiser plus concrètement l'an prochain, dit-il. Parce que l'événement sera appelé à se répéter durant quelques années, assure M. Aubé. Cette année, la présence d'animaux exotiques est néanmoins assurée, dit-il.

Pour cette première édition, Bootcamp-Race vise de 1000 à 1500 «soldats de la santé». Des forfaits d'inscription (à 39 $ pour un adulte, un enfant) seront offerts prochainement avec Tuango, souligne l'organisateur.

Comme la Famili-Fête, Bootcamp-Race vise à venir en aide à des organismes locaux, engagés dans le milieu sportif. Patrick Aubé croit ainsi être en mesure de remettre 10 000 $ au club de soccer les Cosmos de Granby, à l'Association hockey jeunesse de Granby et au Centre national de cyclisme de Bromont.

C'est d'ailleurs cette philosophie commune qui a incité Michel Therrien, représentant de la Famili-Fête et ex-éducateur physique, à contacter l'équipe de Bootcamp-Race. «Tant qu'à rendre service à un organisme, je me suis dit pourquoi ne pas rendre service à plein d'organismes», a-t-il dit hier.

La Famili-Fête, un organisme sans but lucratif, propose pour sa part sur un même site des jeux gonflables, trampoline, maquillage et tyrolienne. Un forfait familial en prévente à 20 $ sera offert. Les participants du Bootcamp-Race pourront obtenir un rabais pour la Famili-Fête. La signalisation appropriée permettra aussi de joindre facilement les deux sites, note M. Therrien.

Populaire

Patrick Aubé relève que les courses à obstacles comme celles organisées par Bootcamp-Race connaissent un bon vent de popularité. Ainsi, plus de la moitié des participants pourraient provenir de l'extérieur de la région. S'il y en a qui carburent à l'adrénaline pure, ceux qui estiment ne pas être en mesure de surmonter un obstacle pourront toujours le contourner. «On encourage le défi personnel plus que le chrono», dit Patrick Aubé.

Le maire Pascal Bonin a pour sa part souligné que l'événement correspond à un des objectifs de la Ville, soit de promouvoir les saines habitudes de vie. Il passera d'ailleurs lui-même de la parole aux actes en prenant le départ de la course le 15 août prochain avec sa fille Juliette, a-t-il dit.

 

Tous les détails dans notre édition de vendredi

Abonnez-vous à La Voix de l'Est ou à LaVoixdelEstSurMonOrdi.ca

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer