Granby au Salon du Bourget: de grandes attentes

Le président et directeur général de NSE Automatech,... (photo Alain Dion)

Agrandir

Le président et directeur général de NSE Automatech, Jacques Ouellet, nourrit de grands espoirs à l'endroit du Salon du Bourget.

photo Alain Dion

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Marie-France Létourneau
La Voix de l'Est

(Granby) La région sera bien représentée au Salon international de l'aéronautique du Bourget, à Paris, du 15 au 21 juin. Des représentants de trois entreprises et de l'organisme Granby Industriel seront sur place dans le but de conclure des contrats, d'établir des contacts. Bref, de se faire voir et connaître.

Les attentes sont particulièrement élevées du côté de NSE Automatech, a dit hier le président et directeur général de l'usine granbyenne, Jacques Ouellet. Ce dernier a à son agenda des rencontres avec de hauts dirigeants d'entreprises américaines, dont un important fournisseur de rang un (Tier-1) qui oeuvre pour Boeing et Airbus.

«Nous sommes déjà très avancés dans les rencontres et les discussions», glisse M. Ouellet. Si un contrat pouvait se matérialiser, cela serait «fou», s'emballe le dirigeant de NSE Automatech. Cela pourrait entraîner des embauches et un possible agrandissement de l'usine, car le contrat visé est d'une durée de 15 ans.

«On vise beaucoup les projets porteurs, entre autres, avec le Airbus A-320 et le Boeing 737. Ce sont actuellement les avions qui se fabriquent à plus haut volume. Il s'en fabrique 44 par mois et ça doit monter à 52. Il y a une attente de sept ans avant d'avoir un nouvel avion», dit Jacques Ouellet.

Ce type de contrat tomberait à point pour l'entreprise qui oeuvre dans l'usinage de précision et le câblage filaire pour les secteurs de haute technologie, car, selon M. Ouellet, le marché est «plus difficile» par les temps qui courent. «Malgré tout, on s'en sort bien. Mais le ralentissement de Bell Helicoptère et de Bombardier nous affecte quand même», dit-il.

Objectifs multiples

Atlas Aéronautik espère également décrocher des contrats, mais les objectifs poursuivis par l'entreprise au Salon du Bourget sont multiples, a expliqué hier le directeur des ventes, François Desrochers. Comme l'ensemble de la planète aéronautique sera sur place, le Salon permettra à Atlas, qui compte trois sites de production - dont Air Terre Équipements et Sido à Granby -, de rencontrer ses clients existants et d'entrer en contact avec des clients potentiels.

«Au-delà des ventes et des contrats, on en profite pour faire des contacts internationaux et enrichir notre chaîne d'approvisionnement», souligne François Desrochers.

Atlas fabrique des pièces mécaniques et agit à titre de fournisseur de rang un pour Bombardier et de rang deux pour Airbus et Boeing. L'entreprise fonde des espoirs sur la CSeries de Bombardier. «Quand ça va démarrer, ça va avoir un impact sur nos opérations», dit M. Desrochers.

Aussi établie à Granby, Avior Produits intégrés sera également de la partie au Salon du Bourget. Le directeur de l'usine, Yanick Seney, affirme y voir une «opportunité de développement d'affaires» pour augmenter la banque de clients de l'entreprise. Un rendez-vous important alors que «le domaine de l'aéronautique n'est pas facile depuis quelques mois», relève-t-il.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer