Sondage auprès des Bromontois : neuf répondants sur dix satisfaits de leur municipalité

Jacques Pelletier, président de la firme l'Observateur, a... (photo Janick Marois)

Agrandir

Jacques Pelletier, président de la firme l'Observateur, a présenté hier les résultats du sondage mené auprès des Bromontois dans le cadre des festivités du 50e anniversaire de la municipalité.

photo Janick Marois

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Jean-François Guillet
La Voix de l'Est

(Bromont) La Ville a dévoilé, hier, les résultats d'un sondage mené auprès de centaines de citoyens dans le cadre du 50e anniversaire de la municipalité. Malgré quelques bémols, 91 % des résidents interrogés sont globalement satisfaits des services offerts dans leur localité.

«Dans l'ensemble, on peut dire que Bromont a un très beau bulletin. Dans une très grande proportion, les gens qui ont répondu aux questions savent de quoi ils parlent parce qu'ils habitent ici depuis plusieurs années. Le taux de satisfaction général de la population est au-dessus de la moyenne du Québec (84 %). Bromont va devoir travailler fort pour conserver ses sept points», a résumé Jacques Pelletier, président de la firme L'Observateur mandatée pour chapeauter la démarche.

Le spécialiste a expliqué en entrevue que la «structure» du sondage est «assez commune». «La base du questionnaire, environ la moitié, revient d'une ville à l'autre. Le reste provient des attentes de la municipalité. Ici, ça tournait surtout autour des priorités des résidents.»

Un sondage téléphonique a été mené du 23 avril au 3 mai auprès de 400 Bromontois. La marge d'erreur est de 5 % (19 fois sur 20). Cent trente-huit personnes ont aussi répondu à une série de questions sur le Web. Selon M. Pelletier, l'échantillon est «tout à fait représentatif» même si la population totale de Bromont est de 8714 citoyens (donnée du MAMOT). Le président de l'Observateur a également indiqué que les villes choisissent de prendre le pouls des conseillers municipaux «une fois sur sept». Bromont n'a pas retenu cette avenue.

Portrait

Voici un résumé des principaux points saillants de l'enquête.

En ce qui concerne l'ancienneté des citoyens, 41 % des gens sondés résident à Bromont depuis 11 à 25 ans. La population active (personnes en emploi) est de l'ordre de 56 %, tandis que 27 % sont retraités.

Le statut de «ville branchée» a aussi pris du galon, car 93 % des répondants ont affirmé avoir accès à internet à la maison, tandis que 38 % l'avaient lors du dernier recensement de 1999. Au Québec, cette statistique atteint 84 %. En ce qui concerne le «taux de consultation des médias pour l'actualité municipale de Bromont», La Voix de l'Est rafle 47 % du lectorat. L'infolettre et le bulletin municipal sont également très consultés.

Le «taux de satisfaction des utilisateurs à l'égard des services municipaux» a pour sa part dépassé 90 % dans 11 des 15 catégories. Citons entre autres le réseau de pistes cyclables puis la propreté de la ville, ex aequo à 96 %, tandis que 94 % des résidents considèrent que leur localité est dynamique. Les deux seules notes discordantes à ce chapitre sont «l'entretien des routes et des rues (été)» puis le «niveau actuel de taxes municipales compte tenu des services», atteignant toutes deux 69 % de satisfaction.

Dans le créneau des «qualités perçues», l'ensemble des personnes sondées voit Bromont comme un «milieu sécuritaire», alors que 99 % d'entre elles estiment qu'il s'agit d'un «endroit agréable à vivre.» Autre donnée saillante, 88 % des gens interrogés croient que la municipalité va «beaucoup se développer dans l'avenir».

Le paysage et le cadre naturel sont les deux principaux avantages de vivre à Bromont soulevés par les citoyens dans une proportion de 70 %. «Je suis certain que vous travaillez à le protéger jour après jour», a lancé M. Pelletier.

Cet «éloquent bulletin» avait de quoi ravir la mairesse, Pauline Quinlan. «Les chiffres sont extrêmement encourageants. C'est certainement le résultat de notre vision. Celle des bâtisseurs il y a 50 ans et du conseil municipal au fil des ans. Un taux de satisfaction à 100 %, ça n'existe pas, a-t-elle fait valoir. C'est certain qu'il va falloir conserver nos acquis.»

Abonnez-vous à La Voix de l'Est ou à LaVoixdelEstSurMonOrdi.ca

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer