Le DG des Inouk espère améliorer son club

«Nous avons établi nos priorités et notre liste... (Photo Julie Catudal)

Agrandir

«Nous avons établi nos priorités et notre liste d'épicerie est prête», explique Stéphane Mondou.

Photo Julie Catudal

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Granby) Le directeur général des Inouk, Stéphane Mondou, parle avec prudence du séjour qu'il effectuera à Valleyfield à l'occasion des assises de la Ligue de hockey junior du Québec, qui débutent aujourd'hui.

À 19 h 30, ce soir, le circuit Ryan procédera au repêchage de dissolution des Cougars de Sherbrooke. L'autre moment fort de la semaine aura lieu samedi, alors que se tiendra le véritable repêchage. Entre deux rondes de golf, pour le reste, les dirigeants vont revoir certains règlements et s'échanger des joueurs, bien sûr.

«Nous avons établi nos priorités et notre liste d'épicerie est prête, a commencé par dire Mondou. On a un plan de match et on espère revenir de Valleyfield avec de bonnes nouvelles.»

À la suite d'une couple de transactions effectuées au cours des dernières heures, les Inouk parleront finalement troisièmes au premier tour du repêchage de dissolution des Cougars. D'ailleurs, ça risque fort d'être leur seule sélection.

«Il n'y a plus beaucoup de place sur notre liste de protection, a expliqué Mondou. Repêcher pour repêcher, ça ne donne rien. Mais on sait quel joueur on veut. On verra comment ça va aller...»

L'Arctic de Saint-Léonard parlera premier ce soir. Selon Mondou, environ la moitié des joueurs des Cougars veulent poursuivre dans la LHJQ, notamment le gardien Alex Leclerc. Mais Leclerc ne veut pas jouer n'importe où et Granby ne serait pas sur sa liste de préférences.

Les choix au repêchage des Cougars de 2015 et de 2016 seront aussi mis à l'encan ce soir. En fin de soirée, il ne restera plus rien des Cougars du collège Champlain dans la LHJQ.

«C'est la fin de quelque chose, c'est clair, a repris Mondou. Mais le départ des Cougars et des Lauréats fait en sorte que le circuit, à 12 équipes au lieu de 14, sera plus fort que jamais. Le grand gagnant, dans tout ça, c'est l'amateur de hockey.»

Lors du véritable repêchage, samedi, les Inouk, comme à l'habitude, vont d'abord regarder du côté du talent régional.

«Nous avons toujours été bien servis par les joueurs de chez nous, a encore dit Mondou. La formule est gagnante.»

Les Inouk, on le sait, ne sont pas partis pour marquer beaucoup de buts la saison prochaine. On peut donc s'attendre à ce qu'ils portent un oeil attentif aux attaquants de qualité disponible.

«Il y a l'attaque, mais on peut s'améliorer partout. On va tenter de combler nos besoins immédiats, puis nous allons penser en fonction de 2016-2017.»

Les Inouk vont sélectionner au septième et au 14e rang au premier tour. Ils ont neuf choix parmi les cinq premières rondes.

Miguel Fortin derrière le banc

Dans un autre ordre d'idées, les Inouk ont annoncé que l'ex-gardien Miguel Fortin secondera David Lapierre derrière le banc la saison prochaine.

Fortin, de Granby, a joué quelques matchs à l'époque avec les Prédateurs, dans la LHJMQ. Au cours des dernières saisons, cet enseignant dans la vie de tous les jours a disputé quelques rencontres avec les Maroons de Waterloo, dans la défunte Ligue senior des Cantons-de-l'Est.

Sébastien Lacroix continuera quant à lui de s'occuper des gardiens.

Jean-Vincent Piette et Samuel Bessette ne seront pas de retour comme adjoints de Lapierre la saison prochaine.

Les Inouk ont enfin fait savoir que Marc Raymond, qui a déjà été l'entraîneur des Lynx de Saint-Jean de la LHJMQ ainsi que DG des Condors de Kahnawake, se joignait à l'organisation en tant que conseiller spécial.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer