Gala Méritas Jeunes entreprises: les efforts portent fruit

Une vigne a été remise à chaque participant... (photo Julie Catudal, La Voix de l'Est)

Agrandir

Une vigne a été remise à chaque participant en guise de symbole, samedi soir, lors du Gala Méritas.

photo Julie Catudal, La Voix de l'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
<p>Cynthia Laflamme</p>
Cynthia Laflamme
La Voix de l'Est

(Granby) Une vigne a été remise à chaque participant en guise de symbole, samedi soir, lors du Gala Méritas de J'Entreprends la relève/Jeunes entreprises de la Haute-Yamaska (JEHY). En prenant soin de la vigne de table comme de son entreprise, celles-ci donneront des fruits dans quelques années. Le cadeau représente aussi la graine de l'entrepreneuriat qui a poussé en eux cette année.

Le 23e gala de l'initiative Jeunes entreprises Haute-Yamaska visait à récompenser ces jeunes qui ont, en dehors des heures de cours, investi temps et énergie dans leur petite entreprise. Ces jeunes entrepreneurs ont vu leur bébé grandir et fleurir, malgré les obstacles.

«Les jeunes travaillent tellement fort dans l'année que c'est leur moment pour célébrer leurs succès et leurs demi-succès, indique Karine Cotnoir, directrice générale de JEHY. Pour nous c'est important de souligner ces aspects-là, de continuer, d'avancer, de trouver des solutions.»

Certaines équipes ont eu de grandes idées, mais ont rencontré beaucoup d'obstacles dans leur parcours vers la réussite. Elles se sont relevé les manches pour finalement arriver au fil d'arrivée en même temps que tout le monde.

«On a eu vraiment des difficultés durant l'année, raconte Renaud Dupont, président de l'entreprise Confort Infini, du Collège Mont-Sacré-Coeur. Au début, on ne trouvait pas notre stock pour faire notre produit et finalement on a réussi, donc ça a porté ses fruits.» Lui et ses amis ont fabriqué des coussins remplis de petites billes de polystyrène, qui a eu un succès fou auprès de la clientèle.

Confort Infini a été sacrée Entreprise de l'année,le prix le plus convoité parmi les six remis durant la soirée. «On est fiers, dit-il au lendemain du gala. On a gagné, mais toutes les autres équipes aussi le méritaient.» Son équipe comptait six garçons et deux filles, tous amis.

Travail d'équipe

L'autre grand prix de la soirée, celui d'entrepreneur de l'année, est allé à Benjamin Hogue, de chez Erab, une entreprise de la polyvalente Joseph-Hermas-Leclerc qui fabrique des étuis pour iPhone en bois.

«Je suis vraiment content, lance ce dernier. Je me suis beaucoup donné toute l'année et ça a payé.» Il ira, en juillet, à un camp de vacances d'une semaine en Beauce, nommé Entrepreneur en devenir.

Il n'a que de bons mots pour le travail de ses amis et coéquipiers, qui a permis au produit d'Erab d'avoir une belle réception de la part des clients.

«On avait William au marketing et il a vraiment fait une bonne job pour faire une bonne image de marque. Je ne peux pas dire que j'étais tout seul là-dedans. Dans le fond, on voulait se partir des business avant même de participer au projet. On était allé voir Karine au CLD parce qu'on avait justement des projets, durant l'été, et elle nous avait dit qu'elle faisait Jeunes entreprises.»

Les jeunes entreprises, aux noms tous plus originaux les uns que les autres, ont été mises en nomination dans au moins deux des 32 catégories. «Il y avait beaucoup d'énergie dans la salle, on a pu voir tout le travail d'équipe et le labeur de l'année», laisse savoir Karine Cotnoir.

La formule café-dessert a été adoptée pour le gala, dérogeant du traditionnel cocktail dînatoire. Les vedettes de la soirée et leurs parents étaient forts heureux du bar à bonbons et des cupcakes offerts aux convives.

En plus du camp de vacances pour entrepreneurs en devenir offert à l'entrepreneur de l'année, les gagnants ont reçu des cartes-cadeaux de commerces locaux pour se gâter. La gagnante du coup de coeur du jury, Solène Larose, de Confort Infini, est repartie avec une bourse du Cégep de Granby.

Les 17 équipes, épaulées par 27 conseillers du milieu des affaires, provenaient des écoles secondaires Verbe Divin (4), de la Haute-Ville (6), Joseph-Hermas-Leclerc (2), Wilfrid-Léger (2), Massey-Vanier (1), ainsi que du collège Mont-Sacré-Coeur (2).

J'Entreprends la relève sera assurément de retour l'an prochain, promet Mme Cotnoir.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer