Nouveau gymnase à l'école St-Romuald : le projet sur le bureau du ministre Blais

Le maire de Farnham, Josef Hüsler a rappelé... (photo archives La Voix de l'Est)

Agrandir

Le maire de Farnham, Josef Hüsler a rappelé hier que les quelque 300 élèves de l'établissement n'ont pas accès à des lieux propices pour leurs cours d'éducation physique.

photo archives La Voix de l'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Michel Laliberté
La Voix de l'Est

(Farnham) Le projet de gymnase à l'école Saint-Romuald de Farnham pourrait bien aboutir dans les prochaines semaines. Le dossier est sur le bureau du ministre de l'Éducation, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche, François Blais, et n'attend que sa signature pour entrer dans la phase finale d'acceptation, soit le feu vert du Conseil du Trésor.

Le projet a «été transmis au ministre afin qu'il puisse rendre une décision», a confirmé hier après-midi à La Voix de l'Est Esther Chouinard, responsable des relations avec les médias au MEESR.

La confirmation de Mme Chouinard est survenue la journée même où le maire de Farnham, Josef Hüsler, a fait une sortie publique contre la lenteur du MEESR concernant ce projet lancé en 2012. «On ne peut pas accepter ça», a-t-il dit, exhortant du coup le député de Brome-Missisquoi Pierre Paradis à s'en mêler.

Lors d'un point de presse en matinée dans le vieux gymnase de l'école primaire de la rue Yamaska Est, M. Hüsler a rappelé que les quelque 300 élèves de l'établissement n'ont pas accès à des lieux propices pour leurs cours d'éducation physique. Le plafond est trop bas, six énormes colonnes de ciment empêchent les jeunes de jouer en toute sécurité et le plancher est inadéquat pour des activités sportives, a-t-il énuméré. Les lieux servent également de cafétéria et de vestiaire, dénonce-t-il.

Doter l'école d'un nouveau gymnase «est un investissement rentable pour la société», a dit M. Hüsler. «On veut que nos jeunes bougent, qu'ils soient en forme. Pour qu'on ait ça, ça nous prend des lieux sécuritaires pour nos jeunes.»

Le projet soumis au ministre Blais propose de construire un gymnase comptant deux plateaux au montant de 1 378 000 $. La Ville de Cowansville contribuera avec une somme de 400 000 $, alors que l'ancienne coopérative ambulancière de Farnham injectera 100 000 $. Il serait construit dans la cour de l'école, le long de la rue Yamaska Est.

Le futur gymnase «n'est pas un luxe», soutient Paul Sarrazin, président de la Commission scolaire Val-des-Cerfs, qui accompagnait M. Hüsler. Le projet est «la première priorité» de l'organisation, assure-t-il. La pratique de sports par les élèves dans des lieux propices ainsi que la hausse des inscriptions d'élèves dans les écoles primaires de Farnham font en sorte que la construction du gymnase est incontournable, plaide-t-il.

Nouvelles classes

En construisant un nouveau gymnase, explique M. Sarrazin, une partie de l'espace libéré sera utilisée pour aménager trois nouvelles classes. Les prévisions de la CSVD indiquent que de nouvelles classes seront en effet nécessaires à la rentrée 2017-2018 pour faire face à une hausse du nombre d'élèves à Farnham. Les places commencent à manquer dans les deux autres écoles primaires de la Ville, a-t-il dit.

D'ici la rentrée 2019-2020, d'après les prévisions du MEESR, la population d'élèves d'âge primaire sur le territoire de Farnham augmentera de 124. D'où le besoin de nouvelles classes.

Dans le présent contexte budgétaire, mieux vaut, selon M. Sarrazin, réaménager des espaces, comme la salle qui sert de gymnase à l'école Saint-Romuald, que de construire une nouvelle école. Les coûts «ne se comparent même pas», a-t-il fait valoir.

Depuis 2010, la population de la ville de Farnham est passée de 7864 citoyens à 8739, une augmentation de 875, selon les données de la Ville. Ces deux dernières années, 111 nouveaux logements ont été construits à Farnham.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer