Règlements d'urbanisme à Sutton: l'adoption reportée sous les huées

La Ville de Sutton a annoncé hier qu'elle... (photo Janick Marois)

Agrandir

La Ville de Sutton a annoncé hier qu'elle adopterait ses deux règlements d'urbanisme controversés le 15 juin prochain, malgré la forte opposition de nombreux citoyens entassés dans une salle bondée.

photo Janick Marois

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Antoine Lacroix
La Voix de l'Est

(Sutton) La Ville de Sutton adoptera ses deux règlements d'urbanisme controversés le 15 juin prochain, malgré la forte opposition de nombreux citoyens entassés hier dans une salle bondée.

Le conseil municipal a pris la décision d'en reporter l'adoption, car le directeur de l'urbanisme, Réal Girard, souffre d'une pierre au rein depuis vendredi. Il devait présenter hier les modifications apportées aux règlements 254 (règlement de zonage) et 256 (règlement de lotissement) à la suite du dépôt d'une quinzaine de mémoires de citoyens et de rencontres avec ceux-ci pour tenter de trouver un terrain d'entente.

Le maire Louis Dandeneault a assuré que des changements avaient été apportés.

Le premier règlement porte essentiellement sur le zonage. Selon ce qui était d'abord prévu, il permettrait de faire passer la superficie des terrains où une maison peut être construite en zone de protection d'altitude moyenne (entre 350 et 550 mètres) de quatre à deux hectares. La norme minimale passerait de deux à un hectare en zone rurale.

Le deuxième règlement mis en cause concerne les entrées de cours en secteur montagneux.

Le conseil a décidé tout juste avant la séance de repousser l'adoption des règlements, dont la finalisation se serait concrétisée hier en après-midi.

Transparence et démocratie

Lors de la période de questions, plusieurs citoyens ont signifié leur grand mécontentement parce qu'ils auraient aimé pouvoir consulter ces changements hier ou d'ici le 15 juin. Ils ont argué que le projet aurait été adopté si M. Girard n'avait pas été malade. «La Ville ferait preuve de plus grande transparence et de démocratie si elle permettait à ses citoyens de savoir ce qui aurait été adopté», a commenté un citoyen, chaudement appuyé par la salle. Les membres du conseil ont d'ailleurs été hués à quelques occasions au cours de la soirée.

M. Dandeneault a expliqué que si les changements apportés au projet étaient rendus publics, aucun changement n'aurait été possible par la suite.

Le maire Louis Dandeneault s'est fait avare de réponses devant la quinzaine d'interventions de citoyens, mais il a tout de même laissé la porte ouverte pour contenter les gens présents. «Je vais consulter le conseil pour que nous puissions décider si on révèle les changements avant le 15 juin», a-t-il indiqué. Plusieurs citoyens semblaient par contre sceptiques face à cette déclaration.

Louis Dandeneault a assuré au représentant de La Voix de l'Est que les conseillers allaient se réunir au courant de la semaine pour prendre cette décision.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer