La vraie soirée d'ouverture!

Après avoir dominé une bonne partie de l'épreuve,... (photo Julie Catudal)

Agrandir

Après avoir dominé une bonne partie de l'épreuve, Andrew Ranger (One-X) a dû se contenter de la 10e place lors de la finale chez les modifiés.

photo Julie Catudal

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

(Granby) Il faisait beau, il faisait chaud, les bolides de la série Empire Super Sprints étaient en piste, Andrew Ranger aussi. Pas étonnant, donc, qu'ils aient été plus de 4000 amateurs de course, hier soir, dans les gradins de l'Autodrome.

La véritable soirée d'ouverture, c'était hier. Rien à voir, vraiment, avec le premier programme de la saison, qui avait attiré un peu plus de 1000 mordus, des gens qui s'étaient amenés malgré une température à peine plus élevée que le point de congélation.

La finale de 25 tours des sprint cars a donné lieu au spectacle habituel: de la vitesse, beaucoup de vitesse, des accidents et de la tôle froissée. Elles étaient 22 voitures au départ (dont neuf pilotés par des Québécois) et le tiers d'entre elles n'ont pas terminé l'épreuve.

La victoire a été celle de Mark Smith, de Sunbury en Pennsylvanie, qui a été impliqué dans l'un des deux accidents qui a nécessité un drapeau rouge. Parti quatrième, il a d'ailleurs été pointé du doigt à la suite d'une manoeuvre jugée dangereuse.

«Je sais qu'il y a des gars qui m'en veulent, mais je n'ai voulu ruiner la soirée de personne, a-t-il dit. En fait, je m'excuse, les gens savent que je ne suis pas un pilote casse-cou. Pour le reste, j'adore courir ici, à Granby. Vous êtes une foule exceptionnelle!»

Smith a eu le meilleur sur Matt Tanner, Jeff Cook et Alain Bergeron, qui a connu une excellente soirée. Le pilote de Saint-Pie avait d'ailleurs remporté sa qualification plus tôt dans la soirée.

Toujours populaire à Granby, Steve Poirier, un ex-champion en modifié devenu une vedette de la série Empire Super Sprints, a fini 13e. Le pilote de Saint-Mathieu-de-Beloeil s'est battu avec ses freins tout au long de la course.

À noter la brillante performance d'Alain Boisvert, qui s'est classé sixième.

Ranger 10e

La finale de 50 tours chez les modifiés a été l'affaire de Steve Bernier. Le Maskoutain a pris la tête en fin de course après avoir livré une belle bataille à Andrew Ranger en première partie d'épreuve et à David Hébert en seconde.

Après avoir terminé deuxième lors de sa qualification, Ranger a dû se contenter de la 10e place. Un résultat décevant puisqu'il était en tête au 40e tour, et ce, après avoir dominé pendant quelque 35 passages.

Très clairement, sa voiture n'était plus aussi compétitive en fin de course. À l'oeil, on aurait dit des problèmes de pneus.

Au fil, Bernier a eu le meilleur sur David Hébert, Alain Boisvert, qui a connu toute une soirée, Yan Bussière et Dominic Dufault.

Le Granbyen Steve Bernard a suivi en sixième place.

«Une belle course, a lancé Bernier, à qui plusieurs prédisent le championnat. Autant avec Andrew au début qu'avec David à la fin, ça a été l'fun. Honnêtement, ça prend des couilles pour challenger David Hébert. La saison s'annonce l'fun!»

Guy Ouellette a triomphé en sportsman. Après avoir démoli son bolide une semaine plus tôt, Mathieu Desjardins a fini troisième.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer